Les promesses libérales au coeur de la rencontre des ministres des Finances

Le ministère fédéral des Finances Bill Morneau a... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministère fédéral des Finances Bill Morneau a détaillé certains des sujets au programme de cette réunion, dont les promesses libérales d'une réforme du régime de retraite, de dépenses dans les infrastructures et d'un nouveau programme de prestations à l'enfance.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andy Blatchford
La Presse Canadienne
Ottawa

Les ministres des Finances des provinces et territoires étaient réunis dimanche soir à Ottawa, avec leur homologue fédéral, Bill Morneau, pour faire le point sur la difficile réalité économique du Canada à laquelle doit faire face le nouveau gouvernement libéral.

Plusieurs ministres espèrent quitter ces rencontres, lundi, avec une meilleure compréhension des promesses électorales du gouvernement, qui touchent un grand nombre de domaines ayant un impact sur les provinces.

Le ministère fédéral des Finances a détaillé certains des sujets au programme de cette réunion, dont les promesses libérales d'une réforme du régime de retraite, de dépenses dans les infrastructures et d'un nouveau programme de prestations à l'enfance.

Avec les difficultés de l'économie du pays à se remettre de la dégringolade des prix de l'énergie, la croissance de l'économie est le sujet dont M. Morneau souhaite le plus ardemment discuter.

À son arrivée au lieu du rassemblement, dimanche soir, M. Morneau a dit espérer que la stimulation de l'économie serait le thème principal des discussions. «Mon objectif en travaillant avec les provinces est d'avoir une discussion sur la manière d'augmenter la taille générale de la tarte pour les Canadiens», a dit M. Morneau aux journalistes.

M. Morneau a aussi dit espérer obtenir un certain consensus sur l'amélioration du Régime de pensions du Canada, un objectif ayant fait partie de la plateforme électorale libérale.

Le parti n'a pas dévoilé de détails sur les changements qui pourraient être apportés au régime.

Des ajustements majeurs au Régime de pensions du Canada nécessiteraient le soutien d'au moins sept des dix provinces représentant au moins les deux tiers de la population du pays.

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, a laissé entendre que le Québec ne fermait pas la porte à une réforme du régime de retraite. «On va le regarder, mais on croit au Québec que nous avons déjà un système qui fonctionne relativement bien», a-t-il dit, dimanche, à Ottawa.

Investissements

Les libéraux se sont aussi engagés à transférer des milliards de dollars aux provinces, aux territoires et aux municipalités pour investir dans des projets d'infrastructure, comme les transports publics. Le Parti libéral croit que de tels investissements sont nécessaires pour remettre en marche l'économie du Canada et créer des emplois.

Ce n'est pas au programme officiel, mais Bill Morneau pourrait aborder les soins de santé et le besoin de réagir à la hausse de la facture en santé, bien que ce serait la ministre de la Santé, Jane Philpott, qui prendrait les rênes de ces dossiers.

Les libéraux ont promis de négocier un nouvel accord fédéral-provincial sur la santé et de s'engager dans un financement à long terme. Leurs prédécesseurs conservateurs avaient laissé le précédent accord sur la santé arriver à échéance.

En 2011, les conservateurs avaient décidé unilatéralement que le Transfert canadien en matière de santé (TCS) augmenterait de six pour cent par année jusqu'à 2017-2018. Ensuite, il dépendrait de la croissance économique et de l'inflation, mais le taux annuel d'augmentation ne serait jamais en deçà de trois pour cent.

Ottawa a informé les provinces du montant qu'elles recevraient en transferts pour la prochaine année fiscale. Dans une lettre adressée au ministre Carlos Leitao, M. Morneau indique que Québec recevra environ 21,4 milliards $, une augmentation d'environ 1 milliard $ par rapport à cette année, selon le gouvernement fédéral.

Les «premières estimations» du Transfert canadien en matière de santé et du Transfert canadien en matière de programmes sociaux pour 2016-2017 s'élèvent, respectivement, à 8,3 milliards $ et 3,1 milliards $. Le Québec recevra aussi un paiement de péréquation d'environ 10 milliards $. Le Québec est la province qui reçoit le plus de transferts d'Ottawa.

L'Ontario suit avec 21,3 milliards $. La province voisine obtiendra 13,9 milliards $ pour la santé, 5,1 milliards $ pour les programmes sociaux, et 2,3 milliards $ pour la péréquation.

Le Partenariat transpacifique, la politique monétaire et l'économie mondiale devraient aussi faire partie des discussions et présentations. La rencontre prendra fin lundi après-midi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer