Négos avec le front commun: en quête de la voie de passage

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux... (PC, Jacques Boissinot)

Agrandir

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux

PC, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Discussions sur la retraite à 61 ans, ententes sectorielles qui se nouent, rétrécissement du fossé sur les salaires... Le front commun intersyndical et le Conseil du trésor ont effectué suffisamment de pas l'un vers l'autre ces derniers jours pour que les chefs syndicaux et Martin Coiteux cherchent pour la première fois ensemble une «voie de passage» vers une entente globale.

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, a invité mercredi les dirigeants du front commun à venir le rencontrer dans la capitale. Il les a rencontrés en soirée dans l'espoir de trouver un accord négocié avant Noël.

C'était une vraie rencontre au sommet. Elle a débuté à 17h mercredi et s'est terminée autour de minuit. Elle se poursuivra jeudi.

C'est la première fois que le président du Conseil du trésor s'asseyait avec les chefs du front commun. Étaient entre autres présents du côté syndical: Jacques Létourneau, de la CSN, Lucie Martineau, du SFPQ, Louise Chabot, de la CSQ, et Daniel Boyer, de la FTQ.

Avant la rencontre, Martin Coiteux avait reconnu que les syndicats ont effectué un bout de chemin. Il a insisté pour dire que son gouvernement aussi.

En tenant compte de l'exercice de «relativité salariale», dont il chiffre la valeur à 2,4%, ainsi que des sommes injectées dans les ententes sectorielles, et de ses offres salariales à proprement parler, M. Coiteux évalue à 7,5% la hausse globale de la rémunération qu'il propose aux quelque 500 000 salariés de l'État québécois.

En sus de ses offres de 1% d'augmentation en 2016, de 1% en 2017 et de 1% en 2018, le gouvernement a proposé un ajout de 0,5% en 2015, ainsi qu'un montant forfaitaire de 0,5% pour avril 2017. Ce montant forfaitaire serait accordé en contrepartie du passage de la retraite des employés de l'État de 60 à 61 ans.

Le total de 7,5 % mis en exergue par Martin Coiteux correspond au coût total de ses offres pour l'État, rectifient les syndicats. Au sens strict, l'augmentation salariale qu'il propose aux syndiqués est plutôt de 3,5% sur cinq ans, disent-ils.

Ils font valoir que les montants forfaitaires ne sont pas des augmentations à proprement parler, car ils ne sont pas intégrés aux échelles de salaire. Ils ajoutent que la «relativité salariale» corrige des iniquités et qu'elle ne profite pas à tous. Elle profite davantage aux enseignants et aux infirmières qu'à d'autres.

Rattrapage salarial nécessaire

Le front commun intersyndical se montre prêt à accepter que l'âge de la retraite passe de 60 à 61 ans, mais si et seulement si le gouvernement offre à ses employés un «rattrapage salarial» avec les autres travailleurs québécois et s'il protège leur pouvoir d'achat de l'inflation, a rappelé Daniel Boyer, de la FTQ.

Les syndicats rejettent toutefois la proposition voulant que la retraite passe à 61 ans en juillet 2019. Ils préféreraient que ce passage s'effectue dès lors que la capitalisation du régime glisserait sous la barre des 90%. Ils refusent qu'une pénalité actuarielle de 7,2% par année s'applique pour les employés optant pour une retraite anticipée. Ils sont prêts à accepter 5%.

Le front commun réclame, sur trois ans, un minimum de 1% par année pour protéger le pouvoir d'achat de ses membres, ainsi que l'équivalent du taux d'inflation. Il demande aussi 1% à titre de rattrapage salarial. Il y ajoute une participation à l'enrichissement collectif de 0,5% par année liée au PIB.

Les ententes sur l'organisation du travail dans les secteurs public et parapublic concernent désormais près de 450 000 des quelque 570 000 employés de l'État (ici exprimés en nombre d'individus et non en «équivalents à temps complet»).

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer