Les commissaires Charbonneau et Lachance doivent s'expliquer, dit la CAQ

Les commissaires Renaud Lachance et France Charbonneau.... (Archives La Presse)

Agrandir

Les commissaires Renaud Lachance et France Charbonneau.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les commissaires France Charbonneau et Renaud Lachance ont le devoir de venir s'expliquer devant les députés des impacts de leurs différends sur les conclusions de leur rapport controversé, estime la Coalition avenir Québec (CAQ).

«Ça sent très mauvais et on a l'impression qu'on nous cache quelque chose, a commenté la députée caquiste Nathalie Roy, vendredi. C'est grave. C'est une circonstance exceptionnelle.»

La deuxième opposition saute dans le train d'une commission parlementaire lancé la veille par le PQ et Québec solidaire. Mais la CAQ insiste sur l'impossibilité de contraindre des représentants du pouvoir judiciaire à témoigner et souhaite plutôt qu'une invitation leur soit lancée.

«Ils ont une responsabilité morale, estime la députée de Montarville. Ce sont des professionnels. [...] Ils doivent minimalement s'expliquer. C'est une question de respect et de crédibilité des institutions et du rapport.»

Échanges de courriels

Les échanges de courriels et le rapport annoté par le commissaire Lachance dévoilés par l'émission Enquête ont exposé des éléments «troublants» qui soulèvent des questions importantes sur la rédaction du rapport, estime aussi la CAQ.

«On a l'impression de se faire passer un sapin énorme», affirme Mme Roy. Elle s'étonne encore que M. Lachance, un ex-vérificateur général qui a déjà déposé des rapports très critiques du gouvernement libéral, n'ait pas compris des témoignages que Marc Bibeau était responsable du financement politique au PLQ. M. Lachance a inscrit sa dissidence du volet du rapport qui traite du financement des partis politiques provinciaux.

«Pour édulcorer le rapport comme il voulait le faire, pour soustraire du rapport tout ce qui touchait au financement du PLQ en disant qu'il n'y avait pas de preuve là-dedans... C'est énorme, dit la députée. Comment se fait-il qu'il ait fait ça? Que sait-il qu'on ne sait pas?»

Jusqu'ici, les commissaires Charbonneau et Lachance ont tous deux refusé de s'expliquer publiquement sur les conclusions de leur rapport. Mais, selon Mme Roy, la donne a changé depuis que les courriels ont révélé les tensions et le ton «acrimonieux» de leurs échanges.

La CAQ souhaite que tous les partis qui siègent à la commission des Institutions invitent d'une seule voix Mme Charbonneau et M. Lachance.

Jeudi, les libéraux ont affirmé que l'opposition voulait mêler le politique au judiciaire et cherchait à utiliser le parlement pour refaire les travaux de la commission Charbonneau. Le PLQ

«Si M. Couillard refuse de les inviter, il en portera l'odieux», affirme Mme Roy.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer