Le gouvernement veut «mettre la hache», selon les garderies

Le gouvernement veut retrancher 120 millions au financement... (Sarah Mongeau-Birkett, La Presse)

Agrandir

Le gouvernement veut retrancher 120 millions au financement des CPE et des garderies privées subventionnées l'an prochain, ce qui entraînera de nombreuses mises à pied.

Sarah Mongeau-Birkett, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement Couillard se transforme en «fossoyeur» des services de garde subventionnés en exigeant des coupures qui entraîneront le congédiement de 5000 éducatrices, dénoncent en choeur les représentants du réseau.

Les quatre associations qui représentent les centres de la petite enfance (CPE) et les garderies privées subventionnées se sont retirées des discussions avec le ministère de la Famille, hier.

«Les parents paient plus (avec les nouveaux tarifs), mais on va leur enlever leurs éducatrices, a dénoncé Louis Sénécal, président de l'Association québécoise des CPE . C'est totalement inacceptable.»

Le réseau est sous le coup de compressions connues de 74 millions $ cette année et de 120 millions $ de plus l'an prochain. Mais les pourparlers de jeudi sur «l'optimisation» les amène à conclure qu'elles seront plutôt de l'ordre de 320 millions $ l'an prochain.

«Si l'objectif du gouvernement est d'en finir avec les services de garde subventionnés, qu'il le dise au lieu qu'on perde notre temps de part et d'autre, s'est impatienté Samir Alahmad, de l'Association des garderies privées. Ce qu'il nous propose, c'est un désastre.»

La ministre de la Famille, Francine Charbonneau, souhaite financer l'ensemble des établissements en se basant sur le tiers d'entre eux qui parviennent à boucler leur budget au moindre coût. Un échantillon que Québec appelle le «tiers performant».

«Il faut se poser la question de pourquoi il y a un tiers performant, a affirmé la ministre, jeudi. Pourquoi, en ce moment, il y en a qui réussissent très bien et il y en a qui ont des difficultés?» Mme Charbonneau assure qu'elle cherche des pistes de solution pour pérenniser les services de garde subventionnés sans mises à pied massives. Il est du «devoir» du gouvernement de poser des questions aux gestionnaires d'un réseau qui coûte plus de 2 milliards $ chaque année, plaide-t-elle. Mme Charbonneau jure que cela ne nécessite pas de congédiements importants.

Mais la ministre néglige de s'intéresser aux raisons pour lesquelles le «tiers performant» parvient à réduire ses coûts d'opération, a poursuivi M. Alahmad, de l'AGPQ. Ces garderies investissent moins en éducatrices, en nourriture, en hygiène, et «même en facture d'Hydro-Québec», énumère-t-il. «On doit suivre ces gens-là uniquement parce qu'ils sont les moins chers?Si ce n'est pas niveler par le bas, je ne sais pas c'est quoi. Il est où, le bien-être de l'enfant?»

Outre l'AQCPE et l'AGPQ, le Conseil québécois des services de garde éducatifs à l'enfance et le Rassemblement des garderies privées du Québec se sont aussi retirés des discussions, jeudi.

Ils se disent ouvert à retourner à la table, mais exhortent Québec à cesser les «cachettes». Selon les garderies, la ministre propose aux garderies de réduire de 33% le montant reçu chaque jour par enfant, incluant la contribution parentale. Elle leur demanderait d'accepter cette nouvelle structure de financement sous promesse qu'un montant s'ajouterait pour les frais administratif, les salaires des éducatrices, la nourriture, l'entretien et les locaux. Mais aucun chiffre ne leur aurait été transmis à ce sujet.

«On est en train de mettre la hache dans le réseau, dénonce M. Alahmad. La vaste majorité des garderies vont fermer leurs portes» dans ces conditions.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer