La CAQ et le PQ furieux d'être accusés de xénophobie

«Arrogance, ton moralisateur et amalgame douteux», a répliqué,... (Photo Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

«Arrogance, ton moralisateur et amalgame douteux», a répliqué, lundi matin, la députée caquiste Nathalie Roy, dans un communiqué de presse.

Photo Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Le Parti québécois et la Coalition avenir Québec accusent Philippe Couillard de les avoir taxés de xénophobie dans le dossier des migrants syriens que le Québec pourrait accueillir, et exigent qu'il se rétracte.

Les deux formations formant l'opposition à l'Assemblée nationale ont réagi à une sortie de M. Couillard qu'ils jugent indigne d'un premier ministre.

Dimanche, le chef libéral a accusé le PQ et la CAQ - deux formations adverses qui «traînent un lourd passif», a-t-il dit - d'être moins accueillant envers les réfugiés que le Parti libéral du Québec. Il a reproché à la CAQ l'idée d'imposer un test aux immigrants trois ans après l'obtention de leur citoyenneté; au PQ, «cet épisode très regrettable de la Charte des valeurs».

La Coalition avenir Québec a été la première à dénoncer les propos de M. Couillard. «Arrogance, ton moralisateur et amalgame douteux», a répliqué la députée caquiste Nathalie Roy. Le leader du PLQ serait, d'après elle, de l'école «selon laquelle il est impossible de remettre en question les politiques en immigration [de] nos gouvernements sans se faire accuser de xénophobie ou d'islamophobie.

«Nous lui demandons de revenir sur cette déclaration déplorable et d'admettre qu'il s'est davantage comporté en chef du Parti libéral qu'en premier ministre. Plutôt que de faire preuve d'arrogance et de bassesse, un véritable homme d'État aurait plutôt» apaisé les inquiétudes de la population.

En point de presse à Montréal, le chef du PQ, Pierre Karl Péladeau, a dénoncé avec autant de vigueur Philippe Couillard «qui a accusé faussement le Parti québécois et la CAQ de xénophobie. [...] Nous avons le devoir de poser toutes les questions légitimes et le droit de remettre en question les actions du gouvernement sans se faire traiter de xénophobes.»

Philippe Couillard «a instrumentalisé de façon indécente et partisane les horreurs de Paris, a-t-il lancé. Alors que les circonstances tragiques exigent des chefs d'État qu'ils s'élèvent au-dessus de la partisanerie, le premier ministre Couillard a choisi de s'abaisser en tentant des propos déplacés.»

Pierre Karl Péladeau a demandé - et obtenu - la tenue d'un débat parlementaire d'urgence sur l'accueil et les mesures de sécurité entourant l'arrivée des réfugiés syriens. En fin de journée, le leader en Chambre du gouvernement, Jean-Marc Fournier, a indiqué qu'il ne voyait aucun problème à la tenue de ce forum. Ce qui devrait avoir lieu, mardi après-midi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer