La libérale Marie Claire Ouellet revient dans la haute fonction publique

Marie Claire Ouellet... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Marie Claire Ouellet

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Une libérale au long cours, Marie Claire Ouellet, réintègre les plus hautes sphères de la fonction publique québécoise.

L'équipe ministérielle de Philippe Couillard l'a nommée au prestigieux poste de sous-ministre associée aux Relations internationales et à la Francophonie. Il y a un an, elle avait été désignée «conseillère stratégique au bureau du sous-ministre» au Tourisme, une fonction créée pour la réaffecter dans les emplois supérieurs.

Mme Ouellet a une longue feuille de route au sein de gouvernements libéraux. Elle a été attachée de presse pendant une dizaine d'années de l'influent ministre Marc-Yvan Côté, sous Robert Bourassa. Elle a ensuite travaillé pour le cabinet de relations publiques National pendant une décennie avant que Jean Charest en fasse sa secrétaire générale à la communication gouvernementale, de 2005 à 2012.

Elle a été mise sur la touche par l'élection de la première ministre Pauline Marois, du Parti québécois. Elle est alors «prêtée» à la ville de Québec, à titre de directrice associée à l'Office du tourisme. Lorsqu'elle a hérité de l'emploi de «conseillère stratégique au bureau du sous-ministre», en 2014, son salaire était de 190 840 $, légèrement supérieur à celui du premier ministre Philippe Couillard.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer