Élections partielles: six candidats pour un poste dans René-Lévesque

Les candidats ont eu l'occasion de croiser le... (Collaboration spéciale Steeve Paradis)

Agrandir

Les candidats ont eu l'occasion de croiser le fer à trois reprises, dont celui organisé par l'association étudiante du Cégep de Baie-Comeau.

Collaboration spéciale Steeve Paradis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Lundi soir, la circonscription de René-Lévesque sera-t-elle toujours péquiste? Les autres partis n'ont pas jeté l'éponge et comptent bien causer une surprise en faufilant leur candidat.

À première vue, le Parti québécois semble bien en selle dans la circonscription qui porte le nom du fondateur du parti. Habituellement, le candidat péquiste recueille facilement plus de 50 % des voix... sauf en 2002, justement une année d'élection complémentaire. Le candidat de la défunte Action démocratique du Québec, François Corriveau, l'avait alors emporté.

Six candidats s'affrontent pour occuper le siège de Marjolain Dufour, qui a démissionné de son poste en septembre. Les six en sont à une première expérience en politique provinciale.

Le candidat du Parti québécois, Martin Ouellet, a pu compter sur une visite de son chef, Pierre Karl Péladeau, durant la campagne. Ce dernier sera également à Baie-Comeau lundi pour le dévoilement des résultats. Sa rivale libérale, Karine Otis, a quant à elle eu droit à deux passages du chef du PLQ, Philippe Couillard. Le premier ministre était d'ailleurs à Baie-Comeau hier pour courtiser les membres de la Chambre de commerce de Manicouagan.

Le patron de la Coalition avenir Québec, François Legault, s'est également arrêté dans la région, en appui au candidat Dave Savard. La doyenne du groupe, la solidaire Claire Du Sablon (80 ans), a pour sa part accueilli une figure bien connue de son parti, Amir Khadir. Les deux autres candidats, Yan Rivard (Option nationale) et Éric Sirois (Parti conservateur du Québec) se sont plutôt faits discrets sur la scène médiatique.

Diversification économique

La diversification économique de la région, grandement dépendante de la grande industrie, est un thème qui est souvent revenu lors de cette campagne, qui s'est amorcée pendant que la campagne électorale fédérale en était à ses derniers milles. Les affiches de la candidate du libéral du Québec, première à se lancer dans la course, ont d'ailleurs côtoyé celles vantant les mérites des candidats aux élections fédérales.

La question du pont sur le Saguenay, projet évoqué depuis une quarantaine d'années, s'est invitée dans cette campagne. Tous se sont dits favorables, à différents degrés, à la construction éventuelle de ce pont, sauf le candidat du Parti conservateur, qui estime que les traversiers de Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine suffisent à la tâche.

Les quatre principaux candidats se sont confrontés sur une scène à trois reprises, à l'invitation de la Chambre de commerce, des étudiants du Cégep de Baie-Comeau et de la CSN.

D'une superficie de 57 775 kilomètres carrés, la circonscription de René-Lévesque regroupe

16 municipalités, la principale étant Baie-Comeau, deux communautés innues et deux territoires non organisés.

En vue de ce scrutin, 1958 électeurs, soit 6 % des inscrits, ont voté par anticipation. Lors de la complémentaire de 2002, le vote par anticipation s'était élevé à 4,8 %. Le taux total de participation à ce scrutin s'était chiffré à 60,4 %.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer