Six députés du Québec au sein du cabinet Trudeau

Justin Trudeau a décidé de rompre avec l'habitude... (La Presse Canadienne, Justin Tang)

Agrandir

Justin Trudeau a décidé de rompre avec l'habitude qu'ont les nouveaux premiers ministres et ministres d'arriver à la cérémonie d'assermentation en limousine.  Le chef libéral s'est plutôt présenté à pied en compagnie de son cabinet.

La Presse Canadienne, Justin Tang

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Six députés du Québec ont fait leur entrée au Conseil des ministres, mercredi matin, lors de la cérémonie d'assermentation marquant le passage officiel des pouvoirs au gouvernement Trudeau, élu le 19 octobre. Le député de Québec et économiste de l'Université Laval Jean-Yves Duclos en fait partie, lui qui hérite du ministère des Familles, des Enfants et du Développement social.

Hormis le premier ministre lui-même, qui est député de Papineau (île de Montréal) et qui s'est réservé le ministère des Affaires intergouvernementales et celui de la Jeunesse, la députée de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine Diane Lebouthillier a été nommée au Revenu national.

Le politologue Stéphane Dion, qui a dirigé le Parti libéral de 2006 à 2008, dirigera quant à lui l'important ministère des Affaires étrangères, tandis que l'ex-astronaute Marc Garneau (Transports), la candidate défaite aux dernières municipales montréalaises Mélanie Joly (Patrimoine) et la députée de Compton-Stansted, dans la région de Sherbrooke, Marie-Claude Bibeau (Développement international et Francophonie), complètent la partie québécoise de ce Conseil des ministres.

Justin Trudeau est parvenu à respecter son engagement d'observer la parité hommes-femmes dans son cabinet, ayant nommé 15 hommes et autant de femmes.

«C'est un grand plaisir pour moi de présenter un conseil des ministres qui ressemble énormément au Canada», s'est réjoui M. Trudeau sous les yeux des centaines de personnes qui avaient convergé vers le domaine de Rideau Hall pour assister à l'événement.

S'il s'est félicité d'avoir respecté sa promesse d'instaurer l'égalité hommes-femmes au sein de son conseil des ministres, le chef libéral a néanmoins signalé qu'il s'agissait en quelque sorte d'une évidence pour lui.

«Vous savez, on est en 2015», a-t-il simplement laissé tomber en guise d'explication. 

Parmi les ténors libéraux du reste du Canada, notons que le député de Saskatchewan Ralph Goodale, qui a occupé plusieurs ministères dans les gouvernements Chrétien et Martin, dont celui des Finances, est maintenant ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile. Le Néo-Écossais Scott Brison, qui a géré les Travaux publics au milieu des années 2000, est responsable du Conseil du Trésor. Le leader du gouvernement à la Chambre des communes sera Dominic Leblanc, député de Beauséjour, au Nouveau-Brunswick.

Le névralgique ministère des Finances échoit quant à lui à Bill Morneau, député de Toronto-Centre, homme d'affaires et ancien président de l'Institut C.D. Howe.

Fait à noter, M. Morneau accède à ce poste en dépit du fait qu'il en est à ses premières armes en politique, lui qui n'avait jamais été élu auparavant. Et il n'est pas le seul dans cette situation : pas moins de 18 des 30 ministres sont devenus députés pour la première fois de leur vie le 19 octobre dernier.

Applaudissements

Il est dans la tradition parlementaire britannique que le chef du parti qui remporte les élections ne devienne pas immédiatement le premier ministre «officiel», le temps que la transition se fasse entre l'administration sortante et la nouvelle. Ainsi, bien que sa défaite remonte au 19 octobre, Stephen Harper est demeuré premier ministre «en fonction» du Canada jusqu'à ce qu'il démissionne officiellement, mercredi matin. M. Trudeau l'a remplacé quelques heures plus tard, après avoir été assermenté lors d'une cérémonie.

Pour l'occasion, le chef libéral avait décidé de rompre avec l'habitude qu'ont les nouveaux premiers ministres et ministres d'arriver à la cérémonie d'assermentation en limousine. M. Trudeau s'est plutôt présenté à pied en compagnie de son cabinet, sous les applaudissements de la foule rassemblée à Rideau Hall, rapporte La Presse Canadienne. La mère de M. Trudeau, sa femme et leurs trois enfants l'y attendaient.  Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer