La semaine politique

Pressé d'en finir (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil à l'Assemblée nationale
Le Soleil

(Québec) Pressé d'en finir

Partir ou rester là? Gilles Duceppe a eu une décision douloureuse à prendre, au lendemain des élections fédérales. Le chef péquiste Pierre Karl Péladeau voulait qu'il reste à la tête du Bloc québécois. Nul doute que Mario Beaulieu, qui, devant sa propre impopularité, lui avait lancé un appel au secours pour qu'il reprenne la barre, devait être de cette opinion. Toujours est-il que les journalistes ont d'abord été convoqués pour connaître la décision pour le mardi 22 octobre. C'était évidemment jeudi, le 22 octobre. Le Bloc a dû expédier deux erratums, un pour le courriel, un autre pour le communiqué de presse. La décision, elle? Il part.

***

Une battante battue

Nul ne pourra reprocher à la néo-démocrate Annick Papillon (circonscription de Québec) de ne pas s'être battue jusqu'au bout. Lundi soir, à 45 minutes de la fermeture des bureaux de scrutin, une citoyenne a reçu un appel (robotisé) de la candidate pour l'inciter à voter «orange». C'était déjà fait. Mais surtout pas en se fiant à «l'outil technologique», qui brassait les données de sondage pour suggérer de voter pour n'importe qui devançant un conservateur. En entrant son code postal dans le «GPS» de l'Alliance de la fonction publique du Canada, elle s'est fait suggérer de voter dans... Louis-Saint-Laurent. Et les «chiffres» n'étaient même pas bons, dit-elle. Misère!

***

Entre deux joints

Le péquiste Jean-François Lisée est vraiment un indépendantiste. Même le débat sur la légalisation de la marijuana peut servir d'argument favorable à la séparation. «C'est une raison importante d'être indépendant», a dit le député de Rosemont. «Pour ne pas avoir à demander la permission à l'Alberta pour avoir ce débat chez nous.» Dans son cas, ce serait oui. «Si le Colorado est rendu là, que le Vermont est rendu là, je trouve qu'au Québec, on est un peu en retard», a-t-il dit. Cette position énoncée par le porte-parole du parti en matière de santé publique est donc celle du parti? «Non, c'est ma position personnelle.» Indépendant, qu'on vous dit. Et à la grande question : «Moi, ça m'a fait aucun effet, affirme M. Lisée. J'étais très déçu quand j'en ai fumé au cégep.» Faut-il en conclure quoi que ce soit?

***

On ne rit plus

Un avis de rappel diffusé par Santé Canada cette semaine a fait jaser. Inspiré du film Retour vers le futur II, dans lequel les personnages se retrouvent le 21 octobre 2015, le rappel visait la DeLorean modèle DMC-12, celle-là même qui permettait à Marty McFly de voyager dans le temps. «Un défaut dans le convecteur temporel pourrait causer une inhabilité à voyager vers le futur ou le passé», pouvait-on lire notamment dans l'avis factice. Plusieurs ont vu dans la blague le signe qu'un gouvernement nouveau, plus près des gens, moins coincé, était arrivé en poste à Ottawa. Pourtant, vendredi, les liens Internet qui renvoyaient à l'avis aboutissaient à un «404 Page Not Found». Peut-être que tout le monde ne l'a pas trouvée drôle.

=> L'équipe du Soleil à l'Assemblée nationale

  • Jean-Marc Salvet, chef de bureau
  • Gilbert Lavoie
  • Simon Boivin
  • Michel Corbeil

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer