Niqab: pas de motion, mais unanimité sur le fond

Une musulmane portant le niqab... (PHOTO RYAN REMIORZ, ARCHIVES PC)

Agrandir

Une musulmane portant le niqab

PHOTO RYAN REMIORZ, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement de Philippe Couillard a repoussé mercredi une motion de la Coalition avenir Québec demandant au gouvernement fédéral de se doter d'une loi rendant obligatoire le serment de citoyenneté «à visage découvert». Le premier ministre a toutefois réitéré sa foi en la règle voulant que tous les services de l'État soient dispensés et reçus à visage découvert.

«On constate une fois de plus le malaise des libéraux lorsqu'il est question de défendre les valeurs québécoises et occidentales, comme l'égalité entre les hommes et les femmes. Ils sont frileux lorsqu'on aborde le thème de l'identité», a assené la députée Nathalie Roy.

À l'instar de bien des citoyens, du Parti conservateur du Canada et du Bloc québécois, Mme Roy juge «inacceptable qu'une personne puisse cacher son identité lorsqu'elle s'apprête à adopter la citoyenneté canadienne», comme tient à le faire une femme d'origine pakistanaise portant le niqab et vivant en Ontario.

L'opposition officielle du Parti québécois a donné son appui à la motion caquiste, finalement morte au feuilleton. Elle se lisait ainsi: «Que l'Assemblée nationale exige du gouvernement fédéral qu'il adopte dès que possible une loi pour rendre obligatoire le serment de citoyenneté à visage découvert.»

La péquiste Agnès Maltais en a remis. Elle a invité le premier ministre Couillard à ajouter officiellement un élément à la liste de demandes qu'il a transmise le mois dernier aux partis politiques fédéraux, et ce afin qu'ils se commettent formellement sur «le port du niqab pour l'accession à la citoyenneté canadienne».

«Le niqab est un signe d'asservissement des femmes, martèle-t-elle. Son acceptation et sa banalisation font le jeu des islamistes.»

«DROIT DE RÉSERVE»

Le premier ministre Philippe Couillard a certifié que son gouvernement s'oppose à l'idée qu'un serment de citoyenneté puisse être prêté à visage couvert.

Faisant référence à son propre projet de loi sur la neutralité religieuse de l'État, il a indiqué qu'il ne veut pas «priver les femmes en situation de minorité d'un emploi», mais qu'il désire «faire en sorte que les services publics soient donnés et reçus à visage découvert».

Pourquoi avoir repoussé la motion caquiste, alors? La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a fait valoir que son gouvernement doit s'appliquer «un droit de réserve», compte tenu de la possibilité qu'Ottawa interjette appel dans cette affaire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer