Remue-ménage au PQ

Selon des informations qui circulent depuis quelque temps,... (Archives PC)

Agrandir

Selon des informations qui circulent depuis quelque temps, et qui ont repris de plus belle vendredi, le péquiste Bernard Drainville serait pressenti pour remplacer Stéphane Bédard comme leader parlementaire, une fonction de très grande visibilité à la période des questions.

Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le député de Chicoutimi, Stéphane Bédard, céderait à un collègue son rôle de leader parlementaire du Parti québécois à l'Assemblée nationale. Ce serait un souhait qu'aurait exprimé Pierre Karl Péladeau.

Selon des informations qui circulent depuis quelque temps, et qui ont repris de plus belle vendredi, le péquiste Bernard Drainville serait pressenti pour remplacer M. Bédard comme leader parlementaire, une fonction de très grande visibilité à la période des questions.

Stéphane Bédard est associé à ce rôle phare depuis des années au sein de la formation péquiste. Il a aussi assumé l'intérim comme chef de l'opposition officielle entre le départ de Pauline Marois et l'arrivée de Pierre Karl Péladeau.

Depuis quelques jours, les députés du Parti québécois sont dans l'expectative. Ils attendent les assignations que leur confiera leur nouveau chef.

Toujours selon des informations non encore confirmées, le président du caucus des députés du Parti québécois, Sylvain Pagé, qui représente la circonscription de Labelle, assumera une nouvelle fonction dans la configuration imaginée par M. Péladeau et son chef de cabinet, Pierre Duchesne.

Cette fonction de président du caucus serait confiée à Nicole Léger, qui a soutenu Pierre Karl Péladeau dès les premières heures de la course à la direction du parti.

Les députés n'ont pas encore le portrait global du prochain «cabinet fantôme». C'est que tout n'est pas encore arrêté. «Tant que ce n'est pas annoncé publiquement, bien des choses peuvent encore changer», indique-t-on. Des téléphones se font encore. Ces opérations sont toujours délicates.

Lebel whip du parti?

Un autre interlocuteur du Soleil glisse qu'Harold Lebel, député de Rimouski, et autre soutien de la première heure de M. Péladeau, deviendrait le whip de l'aile parlementaire du Parti québécois. Il remplacerait le député de la circonscription de René-Lévesque, Marjolain Dufour, qui quitte la vie politique pour des raisons de santé. Un autre affirme que ce ne sera pas M. Lebel. Le whip est celui qui s'assure que les choses se déroulent le mieux possible entre les élus d'un même caucus, ainsi qu'entre eux et les députés des autres formations politiques.

Les responsabilités des uns et des autres devraient être annoncées d'ici la prochaine réunion du caucus du Parti québécois. Elle devait se tenir mardi prochain, mais elle aura finalement lieu mercredi.

Étant considérés comme des «officiers» du parti, Stéphane Bédard et Sylvain Pagé étaient demeurés non alignés durant la course à la direction du Parti québécois. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer