Service de garde public ou privé: «Pour nous, c'est la même chose», dit Charbonneau

La ministre de la Famille, Francine Charbonneau... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La ministre de la Famille, Francine Charbonneau

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La ministre de la Famille, Francine Charbonneau, ne s'inquiète pas que des parents tournent le dos à des centres de la petite enfance (CPE) pour leur préférer des garderies commerciales.

«Je vous assure que les normes sont les mêmes», a affirmé la ministre, jeudi, en entrevue au Soleil. «Pour nous, c'est la même chose.»

En commission parlementaire, jeudi, l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) a évalué à 4000 le nombre d'enfants qui ont quitté le réseau public ces derniers mois. Il serait devenu plus avantageux financièrement pour certains ménages de bénéficier du crédit d'impôt pour les garderies privées que de rester en CPE. 

La ministre Charbonneau a «un certain doute» quant aux chiffres qui ont été avancés. Selon elle, il n'est pas exact de soutenir que Québec n'a pas les mêmes exigences en matière de qualité et de réglementation à l'endroit du privé. «Le réseau privé non subventionné nous accuse même parfois d'être un petit peu trop dans leurs affaires, affirme Mme Charbonneau. Les mêmes exigences s'appliquent et les inspecteurs ont les mêmes règles pour chacun d'eux.»

L'AQCPE plaide qu'au-delà du coût du service, les garderies publiques offrent un meilleur retour sur l'investissement au gouvernement. Leur contenu pédagogique enseigne la prévention et améliore le développement de l'enfant, ce qui soulage à terme certains programmes sociaux, fait-elle valoir. 

«Le panier de services qui est offert aux parents s'est diversifié parce que les familles ne cherchent pas toutes la même chose, ni la même proximité», affirme

Mme Charbonneau. 

Depuis le 1er avril, les tarifs des CPE et des garderies privées subventionnées sont modulés selon les revenus des parents. Le coût par enfant varie entre 7,30 $ et 20 $. Des compressions de 74 millions$ ont été imposées au réseau pour l'année 2015-2016. 

Nombre de plaintes

En commission parlementaire, le directeur général de l'AQCPE, Louis Sénécal, a voulu s'adresser à «ceux qui auraient de la difficulté à voir la différence de qualité entre les services offerts en garderies commerciales et les CPE». Le personnel est plus qualifié et plus expérimenté dans les CPE, plaide-t-il. Le secteur non subventionné récolte 42 % des plaintes émises dans les services de garde, même s'il ne représente que 19 % des places totales, fait valoir l'AQCPE. 

Pour la ministre Charbonneau, cela s'explique par la présence de nombreux parents au sein des conseils d'administration des CPE. 

«Ça se règle rapidement parce que les parents parlent entre eux, dit-elle. Ils ont un contact direct avec la directrice du CPE. Tout à coup, une plaine qui aurait pu devenir un signalement très pointu se règle rapidement parce que l'écoute est différente et le contact est différent.»

La ministre veut encourager davantage d'implication des parents au sein de leur service de garde dans le secteur privé. 

Par ailleurs, Mme Charbonneau s'attend à ce que le projet de loi 27 sur l'optimisation des services de garde revienne sur la «planche de travail de l'Assemblée nationale» cet automne. La ministre avait dû reculer après la controverse sur sa proposition de pénalité aux parents dont les enfants occupent des «places fantômes».

«On a assis les partenaires ensemble, ils ont travaillé et il y a un regard fort unanime qui est en train de se positionner pour revenir sur le projet de loi 27», soutient la ministre Charbonneau.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer