Les valeurs conservatrices, des valeurs québécoises, selon Stephen Harper

Comme chaque année, le premier ministre vient faire... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Comme chaque année, le premier ministre vient faire un tour au Québec le 24 juin, pratiquement toujours dans une des rares circonscriptions ayant voté conservateur dans la province. Cette fois, il se trouvait à Saint-Marie-de-Beauce.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Sainte-Marie) Dans un discours clairement préélectoral prononcé devant ses partisans réunis mercredi à Sainte-Marie de Beauce, le premier ministre du Canada Stephen Harper a invité son public à ne « jamais laisser personne leur dire que les valeurs conservatrices ne sont pas des valeurs québécoises ».

Comme il le fait depuis quelques années, le premier ministre se rend au Québec le 24 juin avec quelques uns de ses ministres et députés pour y célébrer la Saint-Jean-Baptiste dans une circonscription qui a voté bleu lors de la dernière élection.

Bellechasse l'avait accueilli l'an dernier, Dolbeau-Mistassini en 2013, Lotbinière en 2012 et Thetford Mines en 2011. Cette année, ce sont quelque 800 membres de l'Association conservatrice de Beauce et son ministre Maxime Bernier qui l'attendaient au Centre Caztel de Sainte-Marie et le premier ministre leur a lui-même servi un repas de la rôtisserie Saint-Hubert avant de prendre la parole.

« Quand je parle avec les Québécois, les Québécois me disent qu'ils veulent payer moins d'impôt, qu'ils veulent plus d'emplois, des villes et des villages sécuritaires, des nouveaux citoyens qui prêtent serment à visage découvert, qu'ils veulent être protégés des criminels violents et des terroristes fanatiques, qu'ils veulent que leur langue et leur culture soit respectée. Tout ça, ce sont les valeurs conservatrices et nous allons les défendre ensemble », a déclaré Stephen Harper devant un auditoire formé de membres de l'Association conservatrice de Beauce.

Le public était conquis d'avance, mais il s'est mis à manifester encore plus bruyamment son appui quand le premier ministre a mentionné les nouveaux arrivants et la nécessité de prêter serment à visage découvert.

Nationalisme

À moins de quatre mois du prochain scrutin fédéral et deux semaines après l'annonce du retour de Gilles Duceppe comme chef du Bloc québécois, le premier ministre a également cru bon de parler nationalisme.

« Dans l'esprit de Georges-Étienne Cartier, nous pratiquons une politique d'ouverture envers le Québec. Nous respectons les champs de compétence du Québec, nous avons travaillé à éliminer le déséquilibre fiscal et nous avons reconnu qu'au sein d'un Canada uni, les Québécois forment une nation », a-t-il affirmé.

Il aussi déclaré qu'il ne craignait pas le nationalisme québécois. « Pour nous, le nationalisme qui ne débouche pas sur une séparation n'est pas une menace », a-t-il lancé avant d'ajouter, en anglais, que le Canada avait été fondé par des francophones et qu'il continuerait à grandir avec eux.

Stephen Harper a également vanté le bilan économique de son gouvernement, affirmant que la croissance était soutenue depuis six ans, que son gouvernement avait ratifié des ententes de libre-échange avec 43 pays et que jamais, dans l'histoire, autant de Canadiens n'avaient été au travail qu'aujourd'hui.

Du travail à faire

Malgré les commentaires de son patron concernant les valeurs conservatrices et les valeurs québécoises, le ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel, a toutefois dû avouer que son parti avait encore du travail à faire pour convaincre les Québécois, qui n'ont envoyé que cinq conservateurs à la Chambre des communes en 2011.

« Il faut que les gens comprennent ce qu'on veut dire, il faut l'expliquer. Il faut continuer à travailler car c'est vrai que les Québécois ne se rendent pas assez compte quelles sont leurs valeurs par rapport aux valeurs conservatrices », a déclaré M. Lebel lors d'un point de presse en marge de la visite de M. Harper à Sainte-Marie.

Le NPD comme cible

Alors que les derniers sondages placent conservateurs et néo-démocrates au coude-à-coude, on remarque que les candidats de l'équipe de Stephen Harper ont identifié le parti de Thomas Mulcair comme cible en cette période préélectorale.

« Quiconque regarde la carte électorale aura compris que l'adversaire est le NPD », a déclaré le candidat conservateur dans Louis-Saint-Laurent et ex-député caquiste Gérard Deltell en marge de la visite du premier ministre Harper en Beauce.

M. Deltell a ajouté que, selon lui, le bilan des députés du Nouveau parti démocratique était nul. « Pour nous, ils n'ont aucune réalisation. Pourtant, même quand on est député de l'opposition, il est possible de faire des choses constructives. Mais ils ne l'ont pas fait, ils ont plutôt la signature du déni.»

Le ministre Denis Lebel en a lui aussi remis sur le dos du NPD. « M. Mulcair a déjà admis qu'il irait chercher 20 milliards $ de plus dans les poches des Canadiens avec une taxe sur le carbone. »

Quand on lui a demandé si le Parti conservateur se retrouvait affaibli suite à l'annonce des départs de ministres importants comme James Moore, Christian Paradis, John Baird, Peter MacKay et Shelly Glover, M. Lebel a encore une fois fait une comparaison avec le NPD.

« Malgré ces départs, nous avons une brochette exceptionnelle de candidats que je n'ai aucun problème à comparer avec les députés du NPD, qui souvent étaient absents et ne s'occupaient pas de leurs dossiers », a-t-il enchaîné.

Partager

À lire aussi

  • Dusseault veut un nouveau gouvernement

    Sherbrooke

    Dusseault veut un nouveau gouvernement

    Le député fédéral du Nouveau Parti Démocratique dans Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, a dressé un bilan de ses quatre premières années à Ottawa à... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer