Exclusif

Legault règle «ses comptes» avec Deltell, croit Hamad

Sam Hamad... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Sam Hamad

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les propos du chef caquiste, François Legault, sur les relations difficiles de son ancien député Gérard Deltell avec le caucus du parti ont des allures de «règlement de comptes», selon le ministre Sam Hamad.

Le responsable de la région de Québec au gouvernement s'explique mal la dégradation des relations entre les deux hommes. «Moi, je n'aime pas ce que je vois», a commenté M. Hamad, mercredi. «Ça a l'air d'un règlement de comptes. Ça sort après l'élection...»

Après la perte de la circonscription de Chauveau, M. Legault a déclaré avoir de «bonnes raisons» d'évincer M. Deltell de son poste de leader parlementaire, en 2014. Il a ensuite indiqué que son ex-député avait de la difficulté à s'entendre avec ses collègues du caucus.

«Je trouve ça décevant, a affirmé M. Hamad. Si la CAQ [Coalition avenir Québec] est comme elle est aujourd'hui, c'est grâce à Gérard Deltell. Gérard a amené une bonne partie de l'ancienne ADQ [Action démocratique du Québec] à la CAQ. C'est ce qui a donné un nombre de députés assez important et permis à M. Legault d'avoir une présence plus importante dans l'opposition.»

Commentaires «un peu particuliers»

Celle qui a ravi le siège de Chauveau, la députée libérale Véronyque Tremblay, trouve «un peu particuliers» les commentaires au sujet de M. Deltell. «Pourquoi à la CAQ, on aimait tant Gérard Deltell pendant la campagne, on voulait tant qu'il soit présent, qu'il se fasse poser avec eux...? Je m'interroge», a-t-elle lancé. La nouvelle députée, qui veut s'inscrire dans la «continuité» de son prédécesseur, a d'ailleurs déjà embauché sa réception au bureau de circonscription.

Pour M. Hamad, il y a «probablement» des députés caquistes qui «ont le goût» de traverser la chambre et de se joindre aux libéraux. Une partie du programme caquiste «rejoint» celui du Parti libéral du Québec, note-t-il.

«Je n'ai pas besoin de lancer un appel, a-t-il déclaré. Ils le savent.»

Gérard Deltell, qui a fait le saut en politique fédérale, tentera de remporter Louis-Saint-Laurent aux prochaines élections sous la bannière conservatrice. Il était à la tête de l'ADQ au moment de sa fusion avec la CAQ. Leader parlementaire caquiste entre 2012 et 2014, il a été tassé par M. Legault après les dernières élections au profit de François Bonnardel.

M. Deltell refuse de commenter les propos de M. Legault à son endroit. Sur sa page Facebook, la semaine dernière, il s'est dit «surpris» des commentaires, et a noté que la CAQ «traverse une période difficile».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer