Congrès du PLQ: des militants enhardis, d'autres qui s'interrogent

Philippe Couillard au Congrès du Parti libéral du... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Philippe Couillard au Congrès du Parti libéral du Québec

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Les militants libéraux sont enhardis par les victoires de lundi dans Chauveau et dans Jean-Talon, ainsi que par une embellie dans les sondages.

Certains ressentent néanmoins un vrai malaise avec le fait que le projet de loi sur la neutralité religieuse n'interdise pas le port du tchador aux employés de l'État. D'autres se sentent bousculés par des décisions prises sur l'autel du redressement des finances publiques.

Dans les régions éloignées des grands centres urbains, l'élimination des CLD crée des «cicatrices», affirme Jacques Asselin, président libéral de Rivière-du-Loup-Témiscouata. M. Asselin participe au 32e congrès des membres du Parti libéral du Québec, qui se déroule ce week-end à Montréal.

«Je ne suis pas sûr que ce soit vraiment une bonne chose d'avoir enlevé ça complètement à la grandeur du Québec. Dans des milieux comme le nôtre, ça jouait un bon rôle. Même un excellent rôle», a poursuivi le délégué, lui-même un ancien président de CLD.

Il dit toutefois comprendre les raisons pour lesquelles le gouvernement s'est lancé dans une opération de rigueur budgétaire. «Changer les choses, c'est toujours difficile», dit-il.

Présent à cette réunion, l'ex-député libéral Henri-François Gautrin craint les compressions en éducation. «Il y a des choses qu'il ne faut pas couper», a-t-il laissé tomber devant les journalistes. Il a refusé d'élaborer.

BANNIR LE TCHADOR

Même s'il laisse l'ovale du visage découvert, des militants libéraux souhaitent que le projet de loi de la ministre Stéphanie Vallée soit amendé de manière à interdire aux agents de l'État le port du tchador, qui recouvre l'ensemble du corps. Il proscrit déjà la burqa et le niqab, qui masquent le visage.

Henri-François Gautrin et Jacques Asselin croient que le gouvernement aurait dû s'inspirer des recommandations du rapport Bouchard-Taylor. En 2008, les deux commissaires avaient suggéré que le port de signes religieux soit proscrit pour tous les employés de l'État représentant des figures d'autorité, de coercition.

Le Parti libéral du Québec a toujours été réfractaire à cette idée.

PROULX ET TREMBLAY

Véronyque Tremblay et Sébastien Proulx seront assermentés mercredi à l'Assemblée nationale. C'est à ce moment qu'ils deviendront officiellement députés. Le chef libéral, Philippe Couillard, a souligné avec emphase leur participation à ce 32e congrès des libéraux du Québec.

Véronyque Tremblay et Sébastien Proulx étaient à ses côtés, sur scène, lorsqu'il a livré son discours devant les quelque 1500 délégués réunis au Palais des congrès. Plus qu'il ne l'avait dit lundi soir, M. Couillard a déclaré, samedi, voir dans les résultats de Chauveau et de Jean-Talon un fort appui aux politiques de son gouvernement. Les citoyens «nous ont dit : vous faites ce qui doit être fait. Il faut continuer. Surtout, ne lâchez pas ! Ils ont dit oui au redressement et à la relance du Québec.»

Les libéraux ont gagné des points dans l'électorat depuis un mois, indique un sondage Léger paru dans le Journal de Québec et le Journal de Montréal. Ils récoltent 36% des intentions de vote, soit quatre points de plus qu'en mai, selon cette enquête.

Le Parti québécois a glissé de deux points pour se fixer à 32%.

LE PARTI QUÉBÉCOIS ÉCORCHÉ

Dans son discours, Philippe Couillard a écorché la formation souverainiste de Pierre Karl Péladeau. «Le mot 'Québécois' n'appartient pas à un seul parti politique. Alors que certains disent que leur projet, la solution magique, c'est de nous retirer notre citoyenneté canadienne plutôt que de construire sur notre héritage commun, nous savons au Parti libéral du Québec que les Québécois ont bâti ce pays; le pays réel. Pas celui des illusions.»

Philippe Couillard était à la fois à Québec et à Montréal samedi. Il a commencé sa journée dans la capitale, où il a prononcé une allocution à la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent. Il était avec ses militants dans la métropole peu avant midi et de retour à Québec plus tard en journée afin de prendre de nouveau la parole à la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer