«Victoire historique» dans Chauveau

La nouvelle députée de Chauveau, Véronyque Tremblay, a... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

La nouvelle députée de Chauveau, Véronyque Tremblay, a laissé éclater sa joie avec son chef, Philippe Couillard.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La journaliste Véronyque Tremblay a réalisé un gain important pour le Parti libéral du Québec lundi soir en remportant l'élection partielle dans Chauveau contre Jocelyne Cazin, qui n'aura pas réussi à poursuivre le règne adéquiste-caquiste en place dans cette circonscription depuis 2007.

La lutte a été plus serrée qu'anticipée pour... (Le Soleil, Caroline Grégoire) - image 1.0

Agrandir

La lutte a été plus serrée qu'anticipée pour Sébastien Proulx (à gauche), qui a vu son avance sur l'adversaire péquiste Clément Laberge fondre par quelque 6000 voix par rapport au gain de 2014, réalisée par le démissionnaire Yves Bolduc.

Le Soleil, Caroline Grégoire

«Vous rendez-vous compte de ce qui vient d'arriver ici ce soir? Vous avez réussi à renverser 10 000 voix de majorité de la CAQ. C'est une victoire historique!» a déclaré le premier ministre Philippe Couillard à son entrée au rassemblement libéral qui avait lieu au restaurant Le Piolet de Loretteville en compagnie de la nouvelle députée. 

«Les gens de Chauveau ont compris que ce n'est pas facile, ce qu'on a à faire pour mettre de l'ordre de la maison et mettre le cap sur l'emploi et la prospérité», a-t-il ensuite ajouté en référence aux politiques d'austérité de son gouvernement.

«Je dois vous avouer qu'au départ, lorsque j'ai quitté mon emploi de journaliste, beaucoup de gens me disaient que le risque était énorme. Mais j'y croyais et j'ai bien fait d'y croire», a pour sa part déclaré une Véronyque Tremblay tout sourire après sa victoire.

Lutte serrée

La nouvelle élue a aussi tenu à saluer son adversaire et son prédécesseur. «Jocelyne Cazin, bravo pour cette belle campagne. Ce fut un plaisir d'échanger et de débattre avec toi. Et Gérard Deltell, qui est un ami que j'ai connu à l'époque de TQS, tu es un modèle pour mon implication en politique.»

La lutte était très serrée entre Tremblay et l'ancienne animatrice de J.E. en début de soirée, les deux femmes s'échangeant plusieurs fois la pole avec seulement une poignée de votes de priorité. Les nombreux partisans libéraux réunis à Loretteville applaudissaient et criaient «Véro! Véro! Véro!» chaque fois que leur favorite prenait la tête. L'ex-journaliste du FM 93 a cependant peu à peu ajouté quelques centaines de voix à son avance avant d'être déclarée élue vers 21h35.

Jean-Talon

Les électeurs de Jean-Talon ont envoyé le message «de continuer de mettre de l'ordre dans la maison», a lancé le premier ministre Philippe Couillard en présentant le nouveau député de la circonscription, Sébastien Proulx, dans un discours semblable à celui livré dans Chauveau.

À la Cage aux Sports de Laurier, où les militants de sa formation se sont réunis pour la soirée électorale, Philippe Couillard a interprété la double victoire des siens comme une approbation de ses politiques.

La lutte a été plus serrée qu'anticipé. Sébastien Proulx a vu son avance sur l'adversaire péquiste Clément Laberge fondre par quelque 6000 voix par rapport au gain de 2014, réalisé par le démissionnaire Yves Bolduc.

Mais le libéral n'a jamais été inquiété. Il n'a d'ailleurs pas manqué de souligner «l'organisation électorale extraordinaire qui a encore fait ses preuves». Jean-Talon n'a jamais été d'une autre couleur que libérale.

Le chef du gouvernement a également vanté «le bon jugement et le sens politique profond» de son candidat qui a été brièvement député de Trois-Rivières pour l'Action démocratique du Québec, en 2007.

Philippe Couillard a suggéré que le mouvement des électeurs de Jean-Talon, qu'il a lui-même déjà représenté à l'Assemblée nationale, était représentatif de la population de la capitale. «Un comté que j'avais appelé le coeur du coeur de Québec.»

Personne n'a retenu la baisse de suffrages. Les quelque 150 personnes présentes n'ont retenu que les gains en simultané dans les deux circonscriptions de ces élections complémentaires.

Quelques minutes avant les annonces victorieuses de M. Proulx et de Véronyque Tremblay, le leader parlementaire et bras droit de M. Couillard, Jean-Marc Fournier, affichait un large sourire. «On avait beaucoup d'espoir pour les deux comtés. [...] J'ai connu Sébastien lorsqu'il était leader parlementaire [de l'ADQ]. Je l'aime bien.»

Sam Hamad, député-ministre de Louis-Hébert et parrain du scrutin dans Jean-Talon, avait pour sa part prédit une victoire avec 1000 voix d'avance. C'était bien avant la soirée de lundi, a-t-il insisté en riant. «Quand tu fais du terrain, tu le sens. Et j'avais un bon feeling pour Chauveau» tandis que la victoire lui semblait plus assurée dans Jean-Talon.

Deltell encense sa successeure

Député caquiste de Chauveau depuis 2008 avant d'annoncer qu'il faisait le saut en politique fédérale, Gérard Deltell a encensé la nouvelle députée libérale Véronyque Tremblay dans un message livré sur Facebook, lundi soir. 

«Aujourd'hui, la population de Chauveau a choisi sa nouvelle représentante à l'Assemblée nationale, Véronyque Tremblay. Je tiens à la féliciter pour cette victoire; la population a choisi une femme de conviction pour la représenter comme députée. Je connais Véronyque depuis plus de 15 ans et je sais qu'elle a le talent pour réussir ce nouveau mandat», a-t-il déclaré à propos de celle qu'il a côtoyée au défunt réseau TQS, alors que les deux y travaillaient comme journalistes. Il a aussi précisé à la nouvelle élue qu'elle pourrait compter sur lui pour assurer une transition harmonieuse dans Chauveau.

«J'ai bien sûr une pensée spéciale pour Jocelyne Cazin, qui a mené avec talent et conviction une campagne énergique. Sa contribution remarquée au débat public mérite d'être saluée», a-t-il ajouté à propos de celle qui tentait de suivre ses traces au sein de la Coalition avenir Québec. 

Deltell se prépare maintenant à la prochaine campagne électorale fédérale dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent, qu'il mènera sous les couleurs du Parti conservateur.

Autre score de misère pour Québec solidaire

Malgré de maigres résultats, la députée Manon Massé soutient que Québec solidaire s'enracine petit à petit dans la région de Québec. Les résultats ne sont guère à l'appui de l'analyse. Aux élections générales de 2014, QS a obtenu 9 % des suffrages dans Jean-Talon; et 3,74 % dans Chauveau. Lundi, la solidaire Amélie Boisvert a fait un peu moins que 9 % dans Jean-Talon; sa collègue Marjolaine Bouchard a égalé le score de 2014. «On continue notre travail, on continue de se développer», a plaidé Mme Massé. Par contre, du portrait d'ensemble, elle retient qu'il s'agit d'une nouvelle démonstration qu'une formule d'élections à la proportionnelle des voix manque à notre démocratie.

Ce qui me frappe, a-t-elle dit en substance, c'est que plus de 50 % des électeurs n'ont pas accordé leur suffrage aux deux candidats libéraux vainqueurs. «Plein de gens perdent leur vote», a-t-elle martelé comme Québec solidaire le fait depuis sa création. Dans Chauveau, QS a terminé derrière le Parti conservateur du Québec. Son chef, Adrien Pouliot, a obtenu environ 5 % des voix. Pour Manon Massé, les médias n'ont pas donné la chance à sa formation d'exposer véritablement ses idées politiques.

Live Blog Élections partielles en direct
Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer