Doublé libéral: Tremblay et Proulx au Salon bleu

Dans Jean-Talon, c'est Sébastien Proulx, l'ancien élu adéquiste,... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Dans Jean-Talon, c'est Sébastien Proulx, l'ancien élu adéquiste, passé par le cabinet du premier ministre Philippe Couillard, qui l'a emporté.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Parti libéral du Québec a consolidé sa majorité à l'Assemblée nationale en l'emportant dans la circonscription de Chauveau, lundi. Il a réalisé un doublé, car il a aussi conservé celle de Jean-Talon.

Résultats dans Chauveau... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Résultats dans Chauveau

Infographie Le Soleil

Résultats dans Jean-Talon... (Infographie Le Soleil) - image 1.1

Agrandir

Résultats dans Jean-Talon

Infographie Le Soleil

Dans Chauveau, la libérale Véronyque Tremblay a créé la surprise et battu la caquiste Jocelyne Cazin par 1938 voix. La nouvelle députée a récolté 41,3 % des suffrages; Mme Cazin, 33,5 %.

Dans Jean-Talon, c'est Sébastien Proulx, l'ancien élu adéquiste, passé par le cabinet du premier ministre Philippe Couillard, qui l'a emporté. Il a obtenu 2320 votes de plus que le péquiste Clément Laberge, soit près de 42 % des suffrages contre presque 30 % pour le candidat du Parti québécois. M. Proulx devrait accéder au Conseil des ministres dès que l'occasion se présentera.

La perte de Chauveau est une très sévère gifle pour la Coalition avenir Québec (CAQ). Cette déconvenue ébranlera les assises de François Legault. Le chef caquiste n'a pas ménagé sa peine pour que cette circonscription demeure dans le giron de son parti. En vain.

Jocelyne Cazin a connu une campagne en dents de scie. Elle a été présentée pendant des semaines comme une «parachutée» par ses adversaires.

François Legault a dû faire contre mauvaise fortune bon coeur lundi soir. Il a tout de même lancé un message d'encouragement à ses militants. «Je prends acte des défaites. Mais on ne baisse pas les bras. Notre cause est bonne. Elle vaut la peine d'être portée.»

Dans Jean-Talon, comme pour ajouter l'injure à l'insulte, son candidat n'a pas franchi la barre des 15 % d'appuis. Il n'aura donc pas droit au remboursement de ses dépenses électorales par le Directeur général des élections du Québec.

Le Parti québécois n'a gagné aucun député supplémentaire. Mais son objectif de faire croître ses pourcentages de voix dans l'une et l'autre de ces circonscriptions s'est matérialisé. Plusieurs y voient un «effet Péladeau».

Des péquistes espéraient une plus forte progression que celle enregistrée lundi, il faut le dire. Mais tous soutiennent que ce n'est qu'un début.

Le Parti québécois est «le seul parti politique à avoir progressé dans ces partielles», s'est félicité le nouveau chef péquiste, Pierre Karl Péladeau. Il «est de retour dans la belle et grande région de Québec», s'est-il aussi enthousiasmé. Il a déclaré qu'il aurait aimé avoir plus de temps pour faire campagne.

On savait depuis quelque temps que les péquistes préféraient voir les libéraux prendre Chauveau plutôt que de voir les caquistes s'y maintenir. Leur but est de sortir le plus possible la CAQ du jeu d'ici les élections générales d'octobre 2018. Ils veulent une confrontation entre eux et les libéraux.

Dans Chauveau, Adrien Pouliot, du Parti conservateur du Québec, a terminé quatrième avec près de 5 % des voix. Il a devancé la candidate de Québec solidaire. Son score a mordu dans celui de la CAQ.

Les victoires de Véronyque Tremblay et de Sébastien Proulx constituent un réconfort pour le premier ministre Philippe Couillard, lancé depuis un an dans un programme de rigueur budgétaire ou d'austérité - selon le mot que chacun veut bien employer.

Le chef libéral voit dans ces gains un appui aux politiques de son gouvernement.

Éléments de perspective

Aux élections générales du 7 avril 2014, avec Gérard Deltell en tête d'affiche, la CAQ avait récolté pas moins de 52,4 % des votes dans Chauveau. Le Parti libéral du Québec avait terminé second, avec un peu moins de 30 % des suffrages. Le Parti québécois avait fermé la marche des trois principales formations représentées à l'Assemblée nationale avec 12,2 %. Lundi, le PQ a fait 15,4 %.

Dans Jean-Talon, le libéral Yves Bolduc avait obtenu 44,5 % des voix en avril 2014. Clément Laberge, qui représentait déjà le Parti québécois, avait recueilli près de 22,5 % des votes. Le candidat caquiste en avait décroché 20,6 %.

En ce lundi pluvieux dans la région de la capitale, le taux de participation a été d'environ 43 % dans Jean-Talon et dans Chauveau.

La place des partis à l'Assemblée nationale du Québec est désormais la suivante : le Parti libéral du Québec compte sur 71 députés, le Parti québécois peut s'appuyer sur 30 élus, la Coalition avenir Québec, sur 21, et Québec solidaire, sur 3.

Live Blog Élections partielles en direct
Les principaux candidats dans Chauveau:  Marjolaine Bouchard (Québec... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

Les principaux candidats dans Chauveau:  Marjolaine Bouchard (Québec solidaire), Sébastien Couture (Parti québécois), Jocelyne Cazin (Coalition avenir Québec) et Véronyque Tremblay (Parti libéral du Québec)

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Sébastien Proulx (PLQ), Amélie Boisvert (QS), Clément Laberge... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.1

Agrandir

Sébastien Proulx (PLQ), Amélie Boisvert (QS), Clément Laberge (PQ) et Alain Fecteau (CAQ) se font la lutte dans la circonscription de Jean-Talon.

Le Soleil, Yan Doublet

Taux de participation inférieur à 10 % à 15h

En ce jour d'élections partielles provinciales, 9,61% et 7,51% des électeurs de Chauveau et Jean-Talon s'étaient présentés aux urnes, à 15h, selon un relevé du Directeur général des élections.

En tenant compte du vote par anticipation (13,8%), ce sont 23,41% des électeurs de Chauveau qui se sont jusqu'à maintenant prévalu de leur droit de vote. La liste électorale de cette circonscription du nord de Québec, représentée jusqu'à récemment par le député caquiste démissionnaire Gérard Deltell, compte 58 501 personnes.

Dans Jean Talon, forteresse libérale depuis 1966, en incluant le vote par anticipation (15,36%), c'est 22,87% des citoyens habilités à voter qui avaient déposé leur vote dans l'urne, en milieu d'après-midi. La circonscription compte 58 501 personnes sur la liste électorale. L'élection partielle avait été rendue nécessaire en raison de la démission du député et ministre libéral Yves Bolduc.

Avec Normand Provencher

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer