Pas d'«effet PKP» dans Chauveau, croit Legault

Lundi encore, Pierre Karl Péladeau s'est rendu dans... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Lundi encore, Pierre Karl Péladeau s'est rendu dans Chauveau afin d'appuyer son candidat Sébastien Couture (à gauche).

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Coalition avenir Québec ne croit pas à un quelconque «effet PKP» dans la circonscription de Chauveau, en vue des élections partielles de lundi, contrairement aux prétentions du Parti québécois.

«C'est vraiment une lutte à deux. Il n'y a pas beaucoup de votes pour le Parti québécois», croit le chef de la CAQ, François Legault, présent dès potron-minet, mardi, à un déjeuner regroupant la communauté des gens d'affaires de Lac-Beauport. «L'arrivée de PKP ne va pas changer la situation. Les gens sont divisés entre la CAQ et le Parti libéral, vous allez le voir le 8 au soir.»

«Le Parti québécois n'est absolument pas dans la course. C'est vraiment une lutte à deux», renchérit la candidate caquiste et ex-animatrice télé, Jocelyne Cazin.

Aucun des partis ne voulait passer sous le radar à cet événement fort couru. Les poids lourds avaient été délégués au restaurant Le Batifol. Outre les représentants de la CAQ, on notait la présence du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, et de la candidate libérale Véronyque Tremblay, ainsi que du chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, et de son représentant dans la circonscription, Sébastien Couture.

L'ombre de Gérard Deltell

L'ombre du député provincial démissionnaire Gérard Deltell flotte sur l'élection dans Chauveau. Le candidat du Parti québécois n'hésite pas un instant à se réclamer du politicien qui avait raflé un vote sur deux aux élections d'avril 2014.

«Beaucoup de monde a voté pour Deltell l'homme, lance Sébastien Couture. Hier encore [lundi], j'ai déjeuné avec lui. On sent un peu la même chose. Dans Chauveau, les gens votent pour la candidature.»

À ses côtés, Pierre Karl Péladeau endosse ses propos. «Je suis favorablement impressionné par le fait qu'un député comme Gérard Deltell, qui a représenté tant d'années la circonscription de Chauveau, dise de Sébastien que c'est un très bon candidat. Ça veut dire énormément. Gérard Deltell est un homme qui a été très près des citoyens. Qu'il reconnaisse que Sébastien possède les éléments essentiels à une représentation adéquate à l'Assemblée nationale, je crois que c'est un beau témoignage [venant] de quelqu'un qui a une expérience politique solide.»

Pour sa part, le ministre Sam Hamad, croit aux chances de son parti de réussir un doublé lundi, dans Chauveau et Jean-Talon. Une façon pour son gouvernement de donner une voix forte à la région de la capitale, dont il est le responsable au sein du gouvernement Couillard.

«On se bat pour gagner. On a besoin de Véronyque [Tremblay] et Sébastien [Proulx] pour renforcir notre équipe à Québec et servir la région comme il faut. Avec 9 députés sur 11, ça va faire une grande différence pour livrer la marchandise.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer