Lettre de Québecor au gouvernement: Péladeau plaide l'ignorance

De passage à l'hôtel-musée Premières nations, lundi, en... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

De passage à l'hôtel-musée Premières nations, lundi, en compagnie de son candidat dans Chauveau, Sébastien Couture, Pierre-Karl Péladeau a dit ne rien savoir de la lettre envoyée par le patron de Québecor au gouvernement Couillard.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, dit ne rien savoir de la lettre envoyée par le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, au gouvernement libéral, la semaine dernière, l'enjoignant de tenir l'entreprise «à l'écart de tout débat politique partisan».

«Je viens de l'apprendre. Je ne suis pas au courant de quelque correspondance que ce soit entre Québecor et le gouvernement. Je ne connais pas la teneur de cette lettre», a indiqué M. Péladeau en point de presse, en fin d'après-midi, lundi, à l'issue d'une rencontre privée avec le chef de la nation huronne-wendat, Konrad Sioui.

Le leader parlementaire libéral, Jean-Marc Fournier, a exhibé lundi la lettre de Québecor, qui faisait suite à une intervention de son collègue des Ressources naturelles, Pierre Arcand, la semaine dernière. M. Arcand donnait l'exemple des taux d'intérêt pratiqués à l'égard des clients de Vidéotron, une filiale de Québecor. Il s'agissait, selon M. Fournier, d'une façon de répliquer au député péquiste Bernard Dranville, qui jugeait déraisonnables ceux pratiqués par Hydro-Québec sur les paiements en retard de ses abonnés.

«[...] Je n'ai jamais reçu de lettres de ce genre» en 20 ans de carrière, a mentionné M. Fournier. «Je ne sais pas s'il y en a beaucoup qui en ont reçu dans le passé. Dans cette lettre, M. Dion demande à ce qu'on ne parle pas de Québecor ou de Vidéotron à l'Assemblée nationale.» Le leader libéral a rétorqué par lettre à M. Dion que les parlementaires sont libres de leurs propos en vertu de leur «mandat démocratique».

Bric-à-brac

Pour Pierre Karl Péladeau, l'intervention du ministre Arcand démontre la «position bric-à-brac» du gouvernement Couillard sur la question. «Que ça vienne de Jean-Marc Fournier, ça ne me surprend pas beaucoup. Le gouvernement du premier ministre Couillard avait demandé plus de sérénité en cette matière, mais il semble que ses collègues du Conseil des ministres ont adopté une attitude complètement différente de celle qui avait soi-disant été souhaitée.»

M. Péladeau a ajouté qu'il était «tout à fait inapproprié de comparer des choses qui ne sont pas comparables», dénonçant la volonté de ses adversaires d'«instrumentaliser une situation qui ne devrait pas l'être». À son avis, cette tactique risque de se retourner contre eux. «Je les invite à réfléchir, car il risque d'y avoir des conséquences politiques néfastes. Je suis de moins en moins le seul à le penser.»

Le chef de l'opposition officielle a répété que des «instructions» avaient été données à ses avocats pour placer ses actions dans une fiducie sans droit de regard, ajoutant que son retrait du monde des affaires remontait à l'époque de sa candidature comme député de Saint-Jérôme.

Quant au bien-fondé de la lettre de Québecor et d'hypothétiques retombées néfastes de l'intervention du ministre Arcand sur les affaires de l'entreprise, Pierre Karl Péladeau a refusé de se mouiller. «Il faudrait demander [aux dirigeants] de Québecor quelle était leur motivation au moment où ils ont envoyé la lettre. Je ne répondrai pas en leur nom [...]. Ça ne m'appartient plus. C'est à la haute direction de décider ce qu'elle a à faire.» 

Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer