Sondage CROPPéladeau propulse le PQ

La formation dirigée depuis une semaine par Pierre... (Photothèque La Presse)

Agrandir

La formation dirigée depuis une semaine par Pierre Karl Péladeau aurait recueilli 33 % des suffrages si des élections générales s'étaient déroulées ces jours-ci au Québec, contre 29 % pour les libéraux de Philippe Couillard.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pierre Karl Péladeau propulse le Parti québécois (PQ) en tête des intentions de vote au Québec. Pour la première fois depuis les élections d'avril 2014, le Parti québécois fait mieux que le Parti libéral du Québec (PLQ) dans une enquête réalisée par CROP pour le compte du Soleil et de La Presse.

Intentions de vote au provincial... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Intentions de vote au provincial

Infographie Le Soleil

La formation dirigée depuis une semaine par Pierre Karl Péladeau aurait recueilli 33 % des suffrages si des élections générales s'étaient déroulées ces jours-ci au Québec, contre 29 % pour les libéraux de Philippe Couillard. C'est un revirement.

Le PLQ encaisse une chute de cinq points de pourcentage depuis un mois, tandis que la formation souverainiste grimpe de six points.

«La victoire de Pierre Karl Péladeau a rebrassé les cartes politiques», analyse le vice-président de CROP, Youri Rivest.

Ainsi, des souverainistes de gauche paraissent avoir trouvé refuge chez Québec solidaire. Son score passe de 12 % à 15 %, son meilleur depuis longtemps dans une enquête d'opinion.

La Coalition avenir Québec (CAQ) se classe toujours en troisième position, mais perd des plumes. Elle est créditée de 20 % d'intentions de vote, alors qu'elle en récoltait 25 % il y a un mois à peine. Ce n'est pas pour rien que François Legault répète que les lunes de miel ne durent qu'un temps. Il sait qu'il devra continuer de ferrailler pour faire sa place non seulement face aux libéraux, mais aussi face aux péquistes.

Chez les électeurs francophones - ceux qui font et défont les gouvernements -, le parti de Pierre Karl Péladeau se détache nettement avec 39 % d'appuis, contre 23 % pour la CAQ et 19 % pour les libéraux.

Dans ce sondage, un voyant rouge clignote pour le parti au pouvoir, remarque M. Rivest. C'est le pourcentage de sondés insatisfaits du gouvernement de Philippe Couillard. Ils sont en progression constante.

Ils sont maintenant 61 % à affirmer avoir une mauvaise opinion de l'équipe gouvernementale; 31 % se déclarant même «très insatisfaits». Cet indicateur demeure le plus important de tous aux yeux du sondeur, puisque le prochain rendez-vous électoral est encore loin. Il est programmé pour octobre 2018.

Éléments de perspective

M. Péladeau s'en tire avec les honneurs, mais CROP relativise. La firme relève d'abord que son enquête a été menée tout juste après son élection à la tête du PQ, ce qui peut teinter les résultats.

Ses 33 % en font un bon premier, mais d'autres chefs nouvellement élus ont fait mieux que lui lors des premières enquêtes d'opinion, y compris au Parti québécois.

Le dernier coup de sonde de CROP indique que Pierre Karl Péladeau serait le «meilleur premier ministre» que le Québec pourrait avoir aux yeux de 25 % des Québécois. Il fait mieux que Philippe Couillard, qui obtient 22 %, mais fait moins bien que le score général recueilli par son parti.

Notons par ailleurs que le OUI à une éventuelle question référendaire sur la souveraineté du Québec se maintient au-dessus de la barre des 40 % pour un deuxième mois d'affilée. Il recueille 42 % d'opinions favorables.

Dans la capitale

Le PLQ est en tête des intentions de vote dans la région de la capitale avec 37 % d'appuis. La CAQ suit, mais assez loin derrière, avec 27 %, tandis que le Parti québécois ferme la marche des trois principaux partis avec 23 %.

En raison d'un échantillonnage relativement restreint, Youri Rivest précise que ces chiffres peuvent difficilement servir d'indicateurs pour les élections du 8 juin dans les circonscriptions de Chauveau et de Jean-Talon. 

=> Méthodologie

CROP indique que la collecte de données en ligne s'est déroulée du 16 au 20 mai 2015 par le biais d'un panel Web. Au total, 1000 questionnaires ont été remplis. Les résultats ont été pondérés afin de refléter la distribution de la population adulte du Québec selon le sexe, l'âge, la région de résidence, la langue maternelle et le niveau de scolarité des répondants. La firme de sondage rappelle que compte tenu «du caractère non probabiliste de l'échantillon, le calcul de la marge d'erreur ne s'applique pas».

Les données apparaissant dans les articles sont celles obtenues «après répartition des indécis».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer