Tarifs et taxes s'invitent dans la campagne

Le premier ministre Philippe Couillard a dû s'expliquer... (Photo La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard a dû s'expliquer sur des hausses à venir dans les coûts des CHSLD et sur l'application éventuelle d'une taxe pour des produits de «prêt-à-camper».

Photo La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Philippe Couillard a dû défendre une hausse à venir des tarifs en CHSLD et l'éventuelle application élargie d'une taxe à certains campeurs, alors que les élections complémentaires dans Chauveau et Jean-Talon battent leur plein.

Le premier ministre a plaidé contre «l'illusion de la facilité» des gels tarifaires, jeudi, alors que des médias font état des augmentations à venir.

«On n'a jamais dit qu'il n'y aurait pas de hausses de tarifs, a affirmé le chef du gouvernement québécois. On a dit qu'on les maintiendra le plus près possible de l'inflation. C'est ce qu'on veut faire dans tous les cas.»

Dans le cas des Centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), l'augmentation de près de 4 % ira au-delà de l'inflation parce que Québec craint ne pas pouvoir faire face à la croissance des coûts. Le tarif maximum actuel est de 1789,80 $ par mois. 

«Si on gèle [les tarifs], c'est la pire chose, a justifié M. Couillard. Les gels, ça finit toujours en crise. On annonce un gel, tout le monde est content. Deux, trois ans plus tard, rendez-vous avec la réalité, avec les vrais coûts.»

Le premier ministre a aussi défendu la piste explorée par sa ministre du Tourisme, Dominique Vien, d'étendre la taxe sur l'hébergement à des sites «prêts à camper» tels que les chalets, les yourtes, les tentes Huttopia. 

«Il ne s'agit pas de taxer les familles qui vont faire du camping dans une tente, a plaidé M. Couillard. Le milieu touristique veut avoir des ressources pour développer la promotion du produit touristique. [...] Ce n'est pas décidé, ça va dépendre de ce que le milieu nous suggère.»

La veille, le chef caquiste François Legault avait appelé la population à «faire payer» le gouvernement libéral dans Chauveau et Jean-Talon parce qu'il a «menti» en promettant de ne pas hausser les taxes et tarifs au-delà de l'inflation. Il estime qu'une famille paie en moyenne 1400 $ de plus par année en raison des hausses de taxes scolaires, des tarifs de garderie, d'électricité...

Le député péquiste Sylvain Rochon a pour sa part dénoncé l'approche envisagée pour les CHSLD. «Pour la prochaine année, pas de meilleure nourriture pour les aînés, pas plus de bains, mais une augmentation de tarif», a-t-il reproché en Chambre. 

Un son de cloche similaire à la CAQ. «On peut reprocher au PLQ de manquer d'innovation, mais pas d'imagination dans la création de taxes», a renchéri la députée Chantal Soucy. 

«On demeure tout à fait concentré sur le fait de baisser le fardeau fiscal des gens, a assuré M. Couillard. On va abolir la taxe santé et garder les tarifs le plus près possible de l'inflation. C'est ce qu'on va réaliser. Les gens vont avoir plus d'argent dans leurs poches.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer