Élection partielle: Sol Zanetti tente sa chance de nouveau

Sol Zanetti, chef d'Option nationale, sera le candidat... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Sol Zanetti, chef d'Option nationale, sera le candidat de sa formation dans Jean-Talon, laissée vacante par Yves Bolduc.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le chef d'Option nationale (ON), Sol Zanetti, plonge dans une seconde élection partielle en trois mois et une troisième campagne électorale en à peine plus d'un an. Il sera le candidat de sa formation dans Jean-Talon, laissée vacante par Yves Bolduc, mais sans nécessairement viser le siège. «On ne compte pas nos résultats en pourcentage.»

M. Zanetti a fait campagne dans la circonscription de Richelieu, en Montérégie, il y a seulement deux mois. Il n'a pu y faire mieux que le sixième rang avec une récolte de 1,56 % des suffrages, loin derrière le vainqueur, le péquiste Sylvain Rochon (35,98 %). Quelques mois auparavant, au scrutin général du 7 avril 2014, il arrivait cinquième dans Jean-Lesage avec 2,5 % des voix.

Malgré ces résultats décevants, le revoilà dans le portrait. «On ne compte pas nos résultats en pourcentage. Notre objectif, c'est de gagner le plus grand nombre d'appuis à l'indépendance», a-t-il affirmé dimanche en entrevue au Soleil, peu après son investiture.

De toute façon, la formation politique fondée en 2011 par Jean-Martin Aussant, qui avait à l'époque claqué la porte du Parti québécois (PQ) en raison du flou entretenu sur la souveraineté, pourrait difficilement se vanter de ses résultats électoraux. Aux élections générales de l'an dernier, elle a obtenu seulement 0,73 % du vote à travers la province, plus de la moitié moins qu'en 2012.

Ceci étant dit, la troisième campagne en peu de temps de M. Zanetti n'a rien à voir, assure-t-il, avec un manque de candidatures pour le jeune parti indépendantiste en ces temps plus difficiles. Le chef oniste affirme plutôt revenir aux sources en prenant part à la course dans Jean-Talon.

«C'est là que je suis né, j'ai étudié ici et j'ai enseigné ici. C'est dans Jean-Talon que j'ai habité le plus longtemps dans ma vie. Je saisis l'opportunité», a-t-il expliqué, précisant que la stratégie du parti n'était pas non plus de parachuter son chef à outrance.

Pour cette nouvelle joute électorale, M. Zanetti sera notamment opposé au péquiste Clément Laberge. Ce dernier, appuyé publiquement par un certain Pierre Karl Péladeau, a bien l'intention de discuter d'indépendance avec M. Zanetti, mais pas exclusivement. «Forcément, je vais parler d'indépendance parce que c'est au coeur de mon engagement», a réagi M. Laberge, dimanche.

Mais cet engagement, a-t-il nuancé, «est un peu plus complexe que ça». «Pour que les gens aient envie de parler d'indépendance, il faut montrer qu'ils peuvent avoir la capacité [dont la capacité financière] de le faire.»

ON aimerait cependant voir plus de conviction dans le discours des péquistes, à savoir qu'ils espèrent un engagement clair pour la tenue d'un référendum dans un premier mandat du PQ. Une telle position pourrait même mener à une étroite collaboration entre les deux formations politiques, voire une fusion.

Clément Laberge réplique que la stratégie plus pressée d'ON «n'a pas porté ses fruits» jusqu'à présent et que les électeurs l'avaient clairement indiqué et pourront toujours le refaire.

M. Laberge convient cependant que le PQ doit se faire plus rassembleur s'il veut aspirer un jour à la souveraineté. Et cela vaut aussi pour rapatrier les onistes, qui sont pour plusieurs d'anciens péquistes. «Moi, j'ai déjà dit et je vais avoir l'occasion de le redire, il faut que le PQ il redevienne comme il a déjà été. Une large coalition capable d'accueillir des gens, plus à gauche et plus à droite. Dans ce sens-là, les mains sont tendues.»

ON a aussi présenté dimanche sa candidate pour l'élection partielle dans Chauveau. Une autre enseignante en philosophie, Stéphanie Grimard, tentera de se faire élire après avoir échoué dans Portneuf, en 2014.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer