La CAQ lance les hostilités contre Véronyque Tremblay

La libérale Véronyque Tremblay (à gauche) affrontera dans... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La libérale Véronyque Tremblay (à gauche) affrontera dans Chauveau une autre ex-personnalité du monde de l'information à TVA, la caquiste Jocelyne Cazin.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) François Legault et la Coalition avenir Québec (CAQ) n'ont pas perdu du temps avant de s'en prendre à la candidate libérale dans Chauveau, l'ex-journaliste Véronyque Tremblay, mercredi.

Au lendemain de la confirmation de la candidature, le chef caquiste lui-même a utilisé sa première question en chambre pour illustrer les contrastes entre la position de Mme Tremblay et celle du gouvernement sur les éoliennes.

«Ce n'est quand même pas négligeable ce qu'a dit la candidate», a déclaré le chef caquiste. «Toutes les augmentations de tarifs, les pertes de centaines de millions de dollars dans l'éolien, elle est d'accord avec la CAQ.» Il s'étonne que le chef libéral n'ait pas rabroué sa candidate ou annoncé que son parti a changé de position sur l'éolien.

Dans une chronique passée, citée par M. Legault, Mme Tremblay a écrit que les «fameuses éoliennes nous coûtent les yeux de la tête même si on n'en a pas besoin. Je ne comprends pas l'entêtement des libéraux à soutenir cette industrie. C'est un non-sens.»

M. Legault a tenu un point de presse en après-midi pour dénoncer le «cynisme» des réponses de M. Couillard et s'attarder à une déclaration de Mme Tremblay sur le Théâtre Le Diamant. Elle a affirmé mercredi matin sur les ondes de CHOI qu'elle aurait eu de la «misère» à avaliser la subvention gouvernementale de 30 millions $ au projet.

«On a une candidate qui répète, même après avoir adhéré supposément au Parti libéral, qu'elle appuie la position de la CAQ sur Le Diamant, a affirmé M. Legault. Puis M. Couillard trouve ça drôle. Il se dit :"On peut dire n'importe quoi en campagne électorale, en autant qu'on se fasse élire." C'est le comble du cynisme.»

«Une grosse dépense»

Ce type de comportement sera «sanctionné dans les deux circonscriptions», croit le chef caquiste. Les élections complémentaires dans Chauveau et Jean-Talon n'ont pas été déclenchées, mercredi, jour du conseil des ministres.

Le premier ministre a dit sentir de «l'inquiétude» dans les questions de son vis-à-vis caquiste. La CAQ n'a jamais perdu la circonscription de Chauveau depuis la création du parti.

Une déclaration de l'ex-chef d'antenne de TVA et collaboratrice du FM93 a retenu l'attention en début de journée. Ses propos sur la difficulté qu'elle aurait eue à accepter la participation gouvernementale au Théâtre Le Diamant a fait sourciller certaines personnes. «C'est une grosse dépense», a déclaré Mme Tremblay à la radio.

«Ça risquait d'être combien s'il y avait bel et bien une poursuite [dans le dossier]? a-t-elle tempéré. Mais la décision a été prise parce qu'on sait qu'on a quelqu'un de renommée internationale et qui peut faire rayonner la Ville de Québec.»

Pour succéder à Gérard Deltell, la CAQ offre aux citoyens de Chauveau d'élire l'ex-journaliste animatrice Jocelyne Cazin. M. Deltell, qui se présentera sous la bannière conservatrice aux prochaines élections fédérales, avait obtenu une majorité de quelque 10 000 votes au dernier scrutin.

Comme les premières informations le laissaient présager, le Parti libéral du Québec met l'accent sur la candidate «parachutée» de la CAQ, et la CAQ ressort les écrits et propos passés de Mme Tremblay contre certaines positions gouvernementales.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer