Réduction d'effectifs: 11 ministères et organismes sous la loupe

Si rien n'est  entrepris urgemment, les 11 ministères... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Si rien n'est  entrepris urgemment, les 11 ministères et organismes sous la loupe du ministère de Martin Coiteux rateront leurs cibles de réduction d'effectifs.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Conseil du trésor vient de placer 11 ministères et organismes publics sous sa loupe, a appris Le Soleil. Il estime devoir les mettre au pas.

Si rien n'est entrepris urgemment, ils rateront leurs cibles de réduction d'effectifs, évalue le ministère de Martin Coiteux. Ces cibles sont incontournables, leur rappelle-t-il.

Deux ministères sont dans sa mire : celui du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et celui des Transports.

Les organismes visés par la directive sont les neuf suivants : la Régie du logement, le Centre des services partagés du Québec, la Commission administrative des régimes de retraite et d'assurances, la Régie des rentes du Québec, l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec, l'Institut de la statistique du Québec, la Régie des alcools, des courses et des jeux, le Fonds des réseaux de transport terrestre et le Fonds de gestion de l'équipement roulant.

Les plans de réduction d'effectifs qu'ils ont soumis ont été jugés insuffisants, contrairement à ceux présentés par la très grande majorité des entités associées à la fonction publique du Québec (qui ne comprend pas le réseau de l'Éducation ni celui de la Santé et des Services sociaux, rappelons-le).

Ces 11 ministères et organismes devront soumettre incessamment «un plan crédible de redressement» au Conseil du trésor. Jusqu'à ce moment-là, ils demeureront soumis à un contrôle strict des effectifs, c'est-à-dire qu'ils devront passer par le ministère de Martin Coiteux pour la moindre embauche.

3 % pour obtenir 2 %

Le Conseil du trésor a demandé à tous les ministères et les organismes de la fonction publique de réduire de 3 % leurs effectifs d'ici la fin de l'année financière 2015-2016, ce qui est censé se faire essentiellement par des départs à la retraite.

Ce que vise précisément le Conseil du trésor figure dans un document intitulé Stratégie de gestion des dépenses, rendu public lors de la présentation du budget 2015-2016 de l'État québécois.

On y rappelle que le gouvernement a annoncé «son intention ferme» de réduire globalement le niveau des effectifs de la fonction publique de 2 %. «Il a ainsi été demandé aux ministères et aux organismes de freiner la croissance de leurs effectifs dès 2014-2015, et ce, afin d'atteindre une réduction de 3 % d'ici la fin de l'exercice 2015-2016.» La marge d'un point «ainsi dégagée sera allouée en cours d'année en fonction des priorités», explique-t-on.

Au 31 mars, le niveau des effectifs de la fonction publique du Québec s'est établi à 64 167 «équivalents à temps complet», soit une baisse de 1,8 % par rapport à la même date de l'année dernière. Un recul que le Conseil du trésor a attribué «au gel du recrutement» imposé à l'arrivée au pouvoir des libéraux, de «même qu'à la gestion rigoureuse de l'effectif appliquée par les ministères et les organismes». Certains viennent néanmoins de se faire servir un véritable rappel à l'ordre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer