Sondage Crop-Le Soleil: Trudeau descend, Harper monte

Les chefs du NPD, Thomas Mulcair (à gauche)... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Les chefs du NPD, Thomas Mulcair (à gauche) et du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, en compagnie du premier ministre Stephen Harper.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À l'approche du scrutin fédéral, la course se resserre entre les quatre principaux partis au Québec, révèle un sondage CROP réalisé pour le compte du Soleil et deLa Presse. Le chef du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau, perd du galon, tandis que celui du Parti conservateur (PC), Stephen Harper, tire très bien son épingle du jeu, notamment dans la région de Québec où grâce à sa campagne de séduction, il a une bonne avance sur ses adversaires.

Depuis plus d'un an, libéraux et néo-démocrates se partagent la position de tête auprès des électeurs. Si le dernier coup de sonde réalisé en ligne du 11 au 15 mars auprès de 1000 Québécois démontre que les deux formations n'ont pas été détrônées avec respectivement 29 % et 30 % des intentions de vote, le vice-président de CROP, Youri Rivest note que les conservateurs (18 %) ont grappillé quelques points aux troupes de Justin Trudeau au cours des derniers mois. Le Bloc québécois de Mario Beaulieu est quant à lui à égalité avec le parti du premier ministre, un niveau comparable à celui que maintenait son prédécesseur, Daniel Paillé.

«Justin Trudeau est sur une pente descendante, tandis que Stephen Harper est sur une pente ascendante», note M. Rivest. Selon lui cependant, aucune tendance de fond ne se dessine à ce stade-ci alors que l'électorat semble très volatil.

Mais l'analyste juge toutefois qu'il est de plutôt mauvais augure de voir le chef libéral être moins populaire que son parti et perdre des points auprès des électeurs lorsqu'il s'agit d'être perçu comme le meilleur premier ministre du Canada. À cette question, 29 % des sondés ont préféré le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair contre 21 % pour Justin Trudeau. Le détenteur du poste arrive bon troisième avec 16 % d'appuis.

Les francophones préfèrent nettement les néo-démocrates (33 %) aux libéraux (23 %) qui réussissent tout même à garder leur électorat anglophone avec la moitié d'entre eux qui ont l'intention de les choisir en octobre.

Dans la Capitale-Nationale

Là où Stephen Harper marque des points, c'est dans la satisfaction des électeurs à l'égard de son gouvernement. «Trente-cinq pour cent [d'électeurs qui se disent très satisfaits], c'est très appréciable pour un gouvernement en place depuis aussi longtemps», fait remarquer le sondeur. Il signale que le niveau est comparable à celui des Québécois à l'égard des politiques de Philippe Couillard.

Le premier ministre conservateur distance ses concurrents dans la région de la Capitale-Nationale avec 41 % de ses résidents qui prévoient mettre une croix à côté de son nom le jour du vote. Le NPD arrive deuxième avec 25 % d'appuis et les libéraux se retrouvent en troisième position (19 %) alors qu'à sa nomination comme chef, il avait l'appui de la majorité. Pour Youri Rivest, nul doute que les projets de loi conservateurs et la multiplication des visites de Stephen Harper à Québec lui ont donné un bon coup de pouce. «Il y a un marché dans la région pour les politiques plus à droite», conclut-il.

Mille questionnaires ont été remplis pour l'enquête d'opinion. Compte tenu du caractère non probabiliste de l'échantillon, le calcul de la marge d'erreur ne s'applique pas.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer