Membership au PQ: encore loin des attentes

Quand André Boisclair avait été élu chef du... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Quand André Boisclair avait été élu chef du Parti québécois il y a 10 ans, quelque 105 000 personnes avaient exercé leur droit de vote. Le parti comptait alors 140 000 membres.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le nombre de membres du Parti québécois (PQ) est loin de croître à la hauteur des espérances internes, bien que la course à la succession de Pauline Marois batte son plein. Dans le parti, on est désormais convaincus que beaucoup moins de membres voteront en mai pour désigner leur prochain chef que lors du dernier scrutin du genre, en 2005, lors duquel André Boisclair avait triomphé.

À la mi-février, Le Soleil révélait que le PQ comptait moins de 50 400 adhérents en règle. Presque un mois plus tard, ce chiffre - qui demeure officiellement confidentiel - est passé à 52 500 à peine, selon nos informations. C'est trop peu, jugent des interlocuteurs.

En tenant compte des personnes n'ayant pas renouvelé leur carte d'adhésion depuis moins d'un an et de nombreuses autres, le parti arrive tout de même à afficher un total de 78 375 membres dans ses documents - contre 76 300 le mois dernier.

Mais rappelons que seuls les membres en règle pourront exercer leur droit de vote en mai. Et ainsi départager les Pierre Karl Péladeau, Martine Ouellet, Alexandre Cloutier, Bernard Drainville et Pierre Céré.

Pour mémoire, André Boisclair avait été élu chef du Parti québécois il y a 10 ans dès le premier tour avec 53,6 % des suffrages exprimés par les membres. Quelque 105 000 personnes avaient exercé leur droit de vote. Le parti comptait alors 140 000 membres.

C'est lors du troisième débat, celui qui se déroulera à Québec le 16 avril, que les candidats débattront exclusivement de souveraineté - et de leurs idées respectives pour tenter d'y parvenir.

Référendum ou non?

Jusqu'ici, Pierre Karl Péladeau s'est laissé toutes les portes ouvertes. Il n'exclut pas de tenir un référendum sur la souveraineté dès un éventuel prochain mandat du Parti québécois s'il en devient le leader. Mais il pourrait aussi ne pas en tenir s'il n'avait pas la conviction de l'emporter.

Il a paru flirter un temps avec l'idée d'une élection référendaire. Il a laissé flotter cette perspective pendant quelques jours le mois dernier. Peut-être n'avait-il pas à l'esprit, à l'instar de très nombreux Québécois, la signification exacte de cette expression provenant tout droit des années 70, selon certains. Elle signifie qu'en cas de victoire électorale, le Parti québécois déclencherait un processus menant à l'indépendance du Québec sans passer par un référendum. Le baron de Québecor a depuis répété que la souveraineté passera inévitablement par un référendum.

Ses adversaires le somment de faire preuve «de plus de clarté» sur son «plan de match» à proprement parler.

Martine Ouellet propose la tenue d'un référendum sur la souveraineté dès la prochaine accession du Parti québécois au pouvoir.

Bernard Drainville a fait évoluer sa position depuis l'automne dernier. S'il sent des appuis suffisants avant le prochain scrutin général, il s'engagera à tenir un référendum dans un premier mandat et non plus à attendre un éventuel deuxième mandat en 2023.

Si le PQ prend le pouvoir en octobre 2018, et qu'il en devenait le chef, Alexandre Cloutier préconisera qu'au moins un million de personnes signent un registre demandant la tenue d'un référendum avant d'en déclencher un.

Pierre Céré propose de négocier un projet de souveraineté-association avec Ottawa. Un référendum suivrait au besoin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer