Drainville contraint de dissocier le Parti québécois du Front national

«Sachez que le PQ, moi-même ou mon équipe... (Photothèque La Presse)

Agrandir

«Sachez que le PQ, moi-même ou mon équipe rejetons tout lien avec le FN, qui véhicule des valeurs contraires aux nôtres», a pris soin de corriger M. Drainville sur son compte Twitter, lundi.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La guerre des clans de la course à la direction se transpose chez les jeunes péquistes et contraint Bernard Drainville à dissocier le Parti québécois du Front national (FN) français.

La Presse a publié lundi des extraits d'une conversation d'un groupe privé Facebook où des partisans de M. Drainville et de Pierre Karl Péladeau évoquent un projet de lettre au sujet des frais de scolarité des Français. Il est envisagé de signer la lettre au même titre que deux officiers du FN de Marine LePen, «des amis souverainistes francophones de la France».

«Sachez que le PQ, moi-même ou mon équipe rejetons tout lien avec le FN, qui véhicule des valeurs contraires aux nôtres», a pris soin de corriger M. Drainville sur son compte Twitter, lundi.

Dans son entourage, on insiste sur le manque de jugement de quelques jeunes à propos d'une lettre qui n'a jamais été publiée. Dans la conversation, qui date du 19 février, le président du Comité national des jeunes (CNJ) du PQ, Léo Bureau-Blouin, lance un appel à la prudence. «Le PQ ne devrait pas s'associer avec un parti d'extrême droite qui a déjà tenu des propos à caractère raciste et antisémite.»

Plus de mal que de bien

La prise de position de M. Bureau-Blouin en faveur du candidat Alexandre Cloutier a fait grincer des dents plusieurs jeunes au PQ. Vendredi dernier, 150 jeunes qui supportent différents candidats ont dénoncé dans une lettre la prise de position de M. Bureau-Blouin, compte tenu de son titre de président du CNJ. Les quatre protagonistes de la conversation Facebook qui semblaient les plus ouverts à la lettre avec le FN sont tous au nombre des signataires.

Les camps Cloutier et Drainville se soupçonnent les uns les autres d'être derrière des initiatives pour se nuire mutuellement. D'aucuns évoquent que, quelle que soit son origine, cette salve qui associe le PQ au FN fait un mal disproportionné au parti dans l'opinion publique par rapport au bénéfice recherché.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer