Cimenterie de Port-Daniel: la CAQ et QS condamnent l'exemption du BAPE

«Nous ne voulons plus jamais entendre le PQ... (La Presse Canadienne)

Agrandir

«Nous ne voulons plus jamais entendre le PQ et le Parti libéral du Québec prétendre défendre l'environnement. Nous avons deux vieux partis complices qui défendent un projet indéfendable. Un projet qui va passer par-dessus le BAPE, par-dessus les études environnementales», a déclaré François Legault jeudi.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) La Coalition avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire (QS) sont unis dans leur condamnation du projet de loi pour éviter aux promoteurs de la cimenterie de Port-Daniel de comparaître devant le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

À son arrivée à l'Assemblée nationale, le chef caquiste, François Legault, s'en est pris au Parti québécois, qui a annoncé officiellement le début des travaux de construction de l'usine avant de perdre le pouvoir, et au Parti libéral du Québec, qui s'apprête à confirmer qu'il exempte les promoteurs de se présenter devant le BAPE.

«Nous ne voulons plus jamais entendre le PQ [Parti québécois] et le Parti libéral du Québec prétendre défendre l'environnement. Nous avons deux vieux partis complices qui défendent un projet indéfendable. Un projet qui va passer par-dessus le BAPE, par-dessus les études environnementales.

«On sait déjà que c'est un projet qui coûte 2 millions $ par emploi. Indéfendable économiquement et pour l'environnement. J'ai bien hâte de voir comment le PQ votera.»

Quelques minutes plus tard, les élus du PQ ont répondu à l'interrogation du meneur de la CAQ. Ils se sont levés pour se prononcer en faveur du dépôt du projet de loi en vue de son examen parlementaire.

Le leader parlementaire du gouvernement Couillard s'est amusé de la manoeuvre inhabituelle des caquistes, qui se sont déclarés contre le principe de présenter une loi portant sur les installations industrielles. «Le parti qui demande des consultations sur un projet de loi refuse qu'il soit présenté. Ça reste un peu difficile à comprendre», a ironisé en substance Jean-Marc Fournier.

des passe-droits, pense QS

Québec solidaire s'est abstenu de se prononcer sur la motion de la CAQ. Mais la formation demeure tout opposée à la loi comme à la cimenterie. «Pourquoi il n'y a pas eu de BAPE sur ce projet de loi?» s'est interrogée la députée solidaire Manon Massé. «On n'a pas de données. C'est extrêmement polluant, à cause des matériaux qui sont utilisés.

«Quand on regarde, ce qui est en train de se passer à Port-Daniel, ça nous fait penser que, des fois, on se demande s'il n'y a pas des passe-­droits et que des lois spéciales ne sont pas réservées pour des mégaentreprises comme celle-là, alors qu'on est à peu près convaincus que les petits entrepreneurs n'ont pas le même traitement.»

La cimenterie de Port-Daniel, située dans la baie des Chaleurs, en Gaspésie, est en construction depuis quelques mois. Elle procurera 2000emplois pendant son aménagement et 400 emplois permanents.

Elle nécessitera des investissements de 1 milliard $. L'État consacrera 450millions $ : soit un prêt de 250millions $ et une participation directe dans l'entreprise de 200millions $, en parts égales, par la Caisse de dépôt et placement du Québec et Investissement Québec.  

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer