Exclusif

Course au PQ: beaucoup moins de membres voteront

Les chiffres les plus récents sur le nombre...

Agrandir

Les chiffres les plus récents sur le nombre de membres, obtenus par Le Soleil, indiquent que le Parti québécois compte moins de 50 400 adhérents en règle. C'est un vrai creux dans l'histoire de ce parti.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il y aura beaucoup moins de membres du Parti québécois (PQ) qui voteront en mai pour désigner leur prochain chef que lors du dernier scrutin du genre, en 2005, lors duquel André Boisclair avait triomphé.

Les chiffres les plus récents sur le nombre de membres, obtenus par Le Soleil, indiquent que le Parti québécois compte moins de 50 400 adhérents en règle.

C'est un vrai creux dans l'histoire de ce parti. Le chiffre de 65 000 ayant circulé il y a deux semaines est périmé. Il datait.

Quelque 50 000 membres en règle, donc. En étirant, en comptant ceux qui n'ont pas renouvelé leur carte d'adhésion depuis moins d'un an et de très nombreux autres, le parti arrive toutefois à afficher officiellement 76 300 membres.

Mais attention : seuls les membres en règle pourront exercer leur droit de vote au mois de mai. Et ainsi départager les Pierre Karl Péladeau, Alexandre Cloutier, Bernard Drainville, Martine Ouellet et Pierre Céré. Tous les candidats et leurs équipes cherchent actuellement à recruter de nouveaux membres. Ou à convaincre les hésitants de renouveler leur adhésion.

Car il faut aussi déployer des efforts de ce côté. Par le simple écoulement des jours, si aucun membre ne renouvelait son adhésion d'ici la fin mai, il y aurait en effet moins de 40 000 membres en règle.

140 000 en 2005

Des cartes de membre se vendent et se renouvellent chaque jour, cela dit. Le Soleil a pu le constater en comparant les données, toutes confidentielles, des dernières semaines. Les chiffres grossiront. Mais le Parti québécois n'atteindra jamais ceux de la course de 2005, estime-t-on.

À l'heure actuelle, des organisateurs péquistes calculent qu'il devrait y avoir, au bout du compte, entre 60 000 et 70 000 membres habilités à participer au vote à la succession de Pauline Marois.

Il faut cependant savoir que tous ne voteront pas, même si tout sera mis en place pour leur faciliter la tâche. Ce n'est pas parce qu'on peut voter qu'on vote. Il y a 10 ans, André Boisclair avait été élu chef du Parti québécois dès le premier tour avec 53,6 % des suffrages exprimés par les membres. Quelque 105 000 personnes avaient exercé leur droit de vote. Le parti comptait alors 140 000 membres.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer