«En français»: Péladeau devrait appliquer sa médecine à La Voix, dit Couillard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si Pierre Karl Péladeau tient tant à des spectacles en français, il devrait peut-être s'assurer que les artistes qui se produiront à La Voix ou à l'amphithéâtre de Québec ne le fassent que dans la langue de Molière, a ironisé Philippe Couillard, mardi.

Le premier ministre a été appelé à réagir au malaise créé par M. Péladeau, fin janvier, lors du Festival de musique émergente, à Rouyn-Noranda. L'aspirant chef du PQ a alors interpelé la chanteuse du groupe québécois Groenland, l'exhortant à quatre reprises à chanter «en français».

«J'espère que l'actionnaire de contrôle de Québecor va s'assurer qu'à La Voix, il veut seulement des chansons en français, a lancé M. Couillard à la presse anglophone. Et la même chose à son amphithéâtre, près d'ici. J'espère que le premier spectacle sera entièrement en français. Ce serait logique.»

M. Péladeau a expliqué qu'il ne connaissait pas le groupe, ne savait pas qu'il chante exclusivement en anglais et qu'il a été «surpris» de les entendre s'exprimer en français entre les chansons.

La ministre de la Culture, Hélène David, a jugé de son côté que la déclaration de M. Péladeau ce soir-là était «nettement malheureuse».

«Céline Dion, qui est quand même assez proche de Mme (Julie) Snyder, chante beaucoup en anglais, a noté la ministre. Je n'ai pas entendu de critique par rapport. On a des groupes comme Arcade Fire qui peuvent chanter en anglais et faire connaître le meilleur de ce qu'on a à offrir. Et ils parlent français aussi.»

Un vidéo a été tourné par l'équipe de La Fabrique culturelle où on entend clairement le député de Saint-Jérôme crier de son siège. «Pardon?» lui demande d'abord la chanteuse. «En français!» répète M. Péladeau. Elle lui dit alors: «T'es à la mauvaise place». Puis, à la blague, «Sortez cet homme». Le comportement de M. Péladeau a créé un malaise dans l'assistance, selon des témoins de la scène.

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, juge «inquiétant» le comportement de M. Péladeau. «On souhaite tous qu'il y ait plus de gens qui parlent français, de groupes qui chantent en français, a-t-il commenté. On devrait même les encourager. Mais on ne peut pas interdire à des groupes de chanter en anglais.»

De son côté, le chef intérimaire du Parti québécois, Stéphane Bédard, n'a pas voulu jeter la pierre à celui qui a toutes les chances de prendre les rênes du parti à la mi-mai. «Je suis toujours content de voir des députés défendre le français, et tout Québécois d'en faire la promotion, a-t-il déclaré. C'est à eux à déterminer le lieu et le comment.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer