NPD: trois cases possibles pour G. Daniel Caron

L'ex-diplomate G. Daniel Caron est à l'emploi de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'ex-diplomate G. Daniel Caron est à l'emploi de l'Université Laval dans le Département des Hautes Études internationales.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors que l'ancien diplomate G. Daniel Caron est en voie de devenir candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans la région de Québec aux prochaines élections fédérales, seule la néo-démocrate Alexandrine Latendresse n'a pas été confirmée candidate en vue du scrutin, laissant place à une éventuelle course à l'investiture dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent.

La Presse révélait mardi que l'ancien ambassadeur du Canada en Ukraine (2008-2011) se lancera en politique avec les troupes de Thomas Mulcair.

Il était précisé, selon des sources néo-démocrates, que M. Caron serait parachuté dans une circonscription de Québec. L'ex-diplomate est à l'emploi de l'Université Laval dans le Département des Hautes Études internationales.

Une recherche rapide du Soleil pour les circonscriptions de la grande région de Québec a permis de déterminer qu'Annick Papillon (Québec), Denis Blanchette (Louis-Hébert), Anne-Marie Day (Charlesbourg-Haute-Saint-Charles), Jonathan Tremblay (Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord), Elaine Michaud (Portneuf-Jacques-Cartier) et Raymond Côté (Beauport-Limoilou), ont tous été confirmés candidat en vue du scrutin du 19 octobre.

Mais pas Alexandrine Latendresse, tombeuse de la ministre conservatrice Josée Verner en 2011.

Les résultats ont été validés par Marc-André Viau, porte-parole du NPD. Sans le dire, M. Viau a laissé entendre qu'une compétition pourrait donc avoir lieu entre G. Daniel Caron et l'actuelle députée de la circonscription. «C'est un fait», a-t-il seulement mentionné, prudent.

Il a toutefois précisé que M. Caron pourrait aboutir sur la Rive-Sud, où le parti n'a pas encore tenu ses assemblées d'investiture.

Le NPD n'a toujours pas de candidat pour affronter le conservateur Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique, dans Lévis-Bellechasse, ou pour déloger Jacques Gourde dans Lotbinière-Chutes-de-la-Chaudière. Si le terrain paraît hostile, la tâche pourrait s'annoncer tout aussi difficile dans Louis-Saint-Laurent. Des rumeurs envoient en effet le populaire député caquiste de Chauveau, Gérard Deltell, chez les conservateurs. Il représenterait vraisemblablement cette circonscription, partageant le même territoire que son fief provincial.

Marc-André Viau n'a pas été en mesure de dire si Mme Latendresse envisageait ou non d'obtenir un second mandat à la Chambre des communes. «Aucune annonce n'a encore été faite», a-t-il répété.

La principale intéressée n'a pas rappelé Le Soleil, mercredi.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer