Pierre Karl Péladeau victime d'une cyberattaque

Il est possible que Pierre Karl Péladeau soit... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Il est possible que Pierre Karl Péladeau soit une victime collatérale d'une manoeuvre qui ne le vise peut-être pas directement, a précisé son attaché de presse. Les attaques de l'étranger peuvent «être commandées» depuis le Québec.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Des pirates informatiques se sont attaqués au site Web de Pierre Karl Péladeau, le député de Saint-Jérôme et favori dans la course à la direction au Parti québécois (PQ).

Les agressions virtuelles ont rendu inaccessible pkp2015.quebec. Elles ont débuté mardi, vers 20h, confirme l'entourage de l'élu du PQ. Elles se poursuivent depuis, en provenance du Québec, mais en grand nombre aussi de pays européens, principalement de l'Allemagne.

Jusqu'à jeudi soir, les conseillers politiques de M. Péladeau n'excluaient pas que celui-ci soit une victime collatérale. Les manoeuvres virtuelles ne le visaient peut-être pas directement, a évoqué pendant la journée l'attaché de presse Marc-André de Blois.

C'est tout le serveur Internet, hébergeant celui du politicien, mais également ceux de 29 autres clients, qui était alors paralysé. En début de soirée, pkp2015.quebec, «pkp» pour les initiales du politicien et actionnaire de contrôle de Québecor, a été transféré vers un nouveau refuge virtuel ne comprenant qu'une seule adresse IP, donc réservée à Pierre Karl Péladeau.

Les frappes informatiques se sont multipliées. Le porte-parole de M. Péladeau a rapporté que 1000 attaques informatiques se sont produites en un peu plus d'une heure.

En matinée, M. de Blois a relevé le fait qu'elles ne s'inscrivent pas dans le cadre d'un événement isolé. Le premier serveur avait déjà fait l'objet «d'attaques massives. Il y en a eu plus de 200», a-t-il alors confié.

L'équipe entourant Pierre Karl Péladeau entend tirer cela au clair. C'est que le contexte est particulier, a fait remarquer Marc-André de Blois.

Les frappes ont commencé la veille du premier débat qui a eu lieu à Montréal entre les cinq aspirants à la succession de Pauline Marois, soit M. Péladeau, Martine Ouellet, Alexandre Cloutier, Bernard Drainville et Pierre Céré.

La page Facebook et le fil Twitter de Pierre Karl Péladeau n'ont jamais cessé de se retrouver en ligne. Sur Facebook, les récents messages de M. Péladeau ne font pas allusion au fait que pkp2015.quebec a disparu des écrans d'ordinateur. Au moment d'écrire ces lignes, il n'avait toujours pas réapparu.

S'y trouvent habituellement discours, photos, vidéos. «Tout est là» depuis que M. Péladeau l'a activé à la fin du mois de novembre pour lancer sa campagne en vue de devenir chef du PQ, a indiqué son attaché de presse.

C'est dans un courriel, donnant l'horaire de la tournée que M. Péladeau effectue en région, que l'équipe de conseillers a révélé que des pirates informatiques avaient frappé. «Veuillez noter que notre site Web est temporairement hors d'usage, en raison d'attaques provenant de serveurs externes sur les serveurs de notre hébergeur.»

Les pirates actifs

Les cyberattaques sont un phénomène qui fait les manchettes. Dans certains cas, elles dégénèrent en querelle diplomatique. L'an passé, le système informatique du Conseil national de recherches du Canada a été infiltré par des hackers chinois.

Ottawa a montré du doigt Pékin. L'ambassade de Chine a démenti toute implication dans un incident qui a provoqué un froid entre les deux pays. Dans les jours suivants, le Commissaire à la vie privée a révélé que la faille avait aussi entraîné la fuite de renseignements personnels.

Cet automne, Le Soleil a révélé que le Directeur général des élections du Québec a été l'objet de tentatives d'intrusion informatique. La sécurité des données n'a cependant pas été compromise, a affirmé l'institution.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer