Le Canada doit maintenir ses liens avec les théocraties islamiques, croit Couillard

Philippe Couillard ne croit pas qu'il faille mettre... (La Presse Canadienne, Clément Allard)

Agrandir

Philippe Couillard ne croit pas qu'il faille mettre fin aux relations avec un pays comme l'Arabie Saoudite pour protester contre le régime.

La Presse Canadienne, Clément Allard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Canada doit maintenir ses liens avec les théocraties islamiques car isoler ces pays les radicalisera encore plus, estime le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

À l'entrée d'un caucus préparatoire de deux jours, à l'Assemblée nationale, le chef du gouvernement a rejeté l'idée qu'il faille mettre fin aux relations avec un pays comme l'Arabie Saoudite pour protester contre le régime.

«Il faut maintenir ces liens, a déclaré M. Couillard. La façon la plus certaine de les rendre encore plus radicaux et éloignés de nos valeurs, c'est de les maintenir dans l'isolement.»

Le contact aux autres cultures et «façons de faire» est la meilleure façon de sensibiliser aux vertus de la démocratie, estime-t-il. «C'est avec des visites de ces gens-là, de chez nous vers chez eux» et des discussions franches que des avancées peuvent naître. Il a noté à cet égard ses échanges avec un ambassadeur saoudien sur le cas de Raif Badawi, un blogueur condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet pour avoir critiqué le régime. «J'ai eu l'occasion de lui dire que ces pratiques sont pour nous non seulement inacceptables mais aussi incompréhensibles», a-t-il affirmé.

Des propos qui choquent

La semaine dernière, des députés du Parti québécois, dont le chef intérimaire Stéphane Bédard, ont suggéré que la parenthèse professionnelle de quelques années de M. Couillard en Arabie Saoudite pouvait expliquer son inaction sur le front de la laïcité. M. Bédard a soutenu que M. Couillard est revenu «très imprégné» des valeurs de l'Arabie Saoudite, un pays qui impose la charia, pratique la torture et les exécutions publiques.

Une affirmation qualifiée de «honteuse» par bon nombre de députés interrogés lundi. «J'ai été outrée par ces propos irresponsables, a déclaré la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil. Je ne crois pas que les Québécois pensent qu'ils marqueront des points politiques avec ce type de commentaires.» Mme Weil n'a pas répondu aux questions sur son mandat de déposer un plan d'action sur la lutte contre l'intégrisme.

«Elle doit terminer ses consultations, je pense que sous peu on va avoir les résultats de ces travaux», a indiqué à ce sujet M. Couillard, sans donner de date précise. S'il promet des gestes aussi sur la neutralité religieuse de l'État, le premier ministre ne peut garantir qu'un projet de loi soit déposé cette session, même si ce n'est «pas exclu». Le Parti libéral du Québec, élu depuis avril, qui avait promis en campagne électorale une loi à l'automne, a pourtant dans ses cartons le projet de loi 94, élaboré par Mme Weil en 2010.

Le Québec bien «armé»

Le premier ministre s'est par ailleurs dit sensible aux préoccupations sécuritaires devant la montée des intégristes et assure que le Québec est bien «armé» pour y faire face.

De retour de sa mission économique en Europe, ébranlée par les récents attentats terroristes, il a cherché à se faire rassurant.

«Le premier devoir du gouvernement est de protéger la sécurité de la population», a-t-il lancé.

«Nos forces policières et de sécurité sont en lien constant avec les forces fédérales, le Service de police de la Ville de Montréal, les éléments internationaux, a-t-il ajouté. La Sûreté du Québec est bien mobilisée, bien formée. On ne ménagera aucun effort pour assurer la sécurité des gens. [...] Ça fait plusieurs années que l'état d'éveil de nos forces policières est augmenté sur ces questions.»

Alors que certains lui ont reproché de refuser de lier l'islam aux attentats dans ses interventions, le premier ministre a franchi ce pas, lundi. Le terrorisme est l'expression d'extrémistes multiples, a-t-il déclaré, «dont celui de l'islam radical. Il y en a d'autres, mais celui-là est bien sûr celui qui nous préoccupe le plus».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer