La FTQ en guerre contre les conservateurs dans huit circonscriptions

La FTQ veut barrer la route au parti... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

La FTQ veut barrer la route au parti de Stephen Harper (photo).

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À quelques mois des élections fédérales, la guerre est déclarée entre la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) et le Parti conservateur du Canada (PCC).

Selon un document de stratégie interne de la FTQ, dont le FM93 a obtenu copie et que Le Soleil a consulté mardi, les régions de Québec et du Saguenay figurent parmi les huit circonscriptions qui pourraient être reprises par les conservateurs aux prochaines élections.

Pour barrer la route au parti de Stephen Harper, la centrale syndicale compte s'inspirer d'une expérience des syndicats australiens, peut-on lire dans le document intitulé Battre les conservateurs : il en va de la démocratie et de la justice sociale. La Fédération syndicale australienne avait, au terme d'une campagne intensive menée en 2005 contre le gouvernement conservateur, remporté 21 des 24 circonscriptions ciblées, rappelle la FTQ.

«L'enjeu de la campagne FTQ est de s'assurer que les conservateurs ne reprennent pas certaines circonscriptions qu'ils ont historiquement détenues ou qui sont fragiles», écrit l'organisation, qui concède tout de même au PCC les circonscriptions de Beauce, de Lévis-Bellechasse, de Lotbinière-Chutes-de-la-Chaudière et de Mégantic-L'Érable.

La FTQ se concentrera notamment sur les circonscriptions de Beauport-Limoilou, Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, Louis-Saint-Laurent, Louis-Hébert, Montmagny-L'Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup, Portneuf-Jacques-Cartier, Roberval-Lac-Saint-Jean et Jonquière. Son document fait état d'une véritable «guerre sur le terrain» et d'une «stratégie à plusieurs volets» : portrait des circonscriptions ciblées, appels aux électeurs, porte-à-porte, développement d'alliances avec des groupes syndicaux et communautaires, etc.

Le ministre Denis Lebel, lieutenant politique de Stephen Harper au Québec, n'a pas tardé à réagir au plan de match de la FTQ. «Un projet de loi est actuellement devant le Parlement pour que les centrales syndicales rendent publique l'utilisation qu'elles font des cotisations obligatoires de leurs membres. Par exemple, [...] les dirigeants syndicaux devront rendre des comptes et être transparents sur le budget voté pour faire de la politique», a rappelé dans une lettre ouverte le député de Roberval-Lac-Saint-Jean, une circonscription ciblée par la FTQ.

«J'imagine que cette nouvelle tentative d'intimidation est leur riposte arriérée à ce type d'initiative moderne, d'ajouter M. Lebel. [...] Nous n'acceptons pas qu'un petit groupe d'idéologues détournent l'argent des travailleurs pour assouvir leur soif politique corporative.»

En entrevue au Soleil, le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux, a qualifié de «délire total» la sortie du ministre Lebel. «La FTQ fait de la politique depuis toujours. On est représentatif du milieu ouvrier, on défend un Canada et un Québec solidaires, qui ont une meilleure répartition de la richesse. C'est normal qu'on s'implique. Les conservateurs font mal aux travailleurs et à la société en général.»

Dans un communiqué diffusé en fin de journée, la FTQ rappelle qu'au cours des 15 dernières années, la Cour suprême s'est prononcée à au moins quatre reprises qu'il est dans le mandat des syndicats de faire de l'action politique. «La FTQ ne négocie pas de conventions collectives. Elle est une fédération de syndicats qui se sont dotés d'un organisme de représentation et de pression politique», insiste-t-on.

À ceux qui, à l'instar du ministre Lebel, s'inquiètent du budget que la FTQ consacrera à sa campagne anticonservatrice, M. Cadieux répond que «ce sera moins de 100 000 $, soit 10 ¢ par membre», et que les huit personnes qui coordonneront les appels et le porte-à-porte sont «des chômeurs qui feront ça bénévolement». M. Cadieux assure du reste que la campagne sera faite dans les règles de l'art et le respect de la loi électorale.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer