Le Hamas condamne l'attaque contre Charlie Hebdo

Le président palestinien, Mahmoud Abbas... (Photo Nasser Shiyoukhi, Archives AP)

Agrandir

Le président palestinien, Mahmoud Abbas

Photo Nasser Shiyoukhi, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Gaza

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a condamné samedi l'attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo qui a fait 12 morts à Paris, dans un communiqué publié pour l'occasion en français.

Le Hamas «condamne les agressions contre le magazine Charlie Hebdo et insiste sur le fait que la différence d'opinions et de pensées ne saurait justifier le meurtre».

Le mouvement, considéré comme une «organisation terroriste» par Israël et les Etats-Unis, contrôle la bande de Gaza, enclave palestinienne ravagée par 50 jours de guerre avec Israël cet été (8 juillet-26 août), qui ont fait près de 2 200 morts côté palestinien et plus de 70 côté israélien.

Dans son communiqué, il répond en outre aux accusations du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a récemment affirmé que la France, Israël et les «pays civilisés» faisaient face à la même menace.

«Ces terroristes abattent des journalistes à Paris, ils (...) lancent des roquettes sur des civils depuis Gaza», avait affirmé M. Netanyahu, qui associe depuis des mois le Hamas aux mouvements jihadistes les plus radicaux, notamment l'organisation État islamique (EI) qui sévit en Irak et en Syrie.

«Le Hamas condamne les tentatives désespérées du Premier ministre israélien Netanyahu de faire le lien entre d'un côté notre mouvement et la résistance de notre peuple, et le terrorisme à travers le monde de l'autre côté (...) Ces misérables tentatives sont condamnées à échouer», affirme le texte.

Le communiqué n'évoque pas la prise d'otages meurtrière survenue vendredi à Paris dans un magasin de produits casher.

De son côté, le président palestinien Mahmoud Abbas a appelé son homologue français François Hollande pour lui présenter ses condoléances après l'attaque contre Charlie Hebdo, survenue mercredi, a indiqué son ministre des Affaires étrangères Riyad al-Malki.

M. Abbas l'a assuré de «la solidarité du peuple et des dirigeants palestiniens avec la France après cet attentat terroriste» et souligné que «le prêche de la prière du vendredi avait été consacré à sa ferme condamnation» dans les mosquées palestiniennes.

«J'aurais aimé être en personne à vos côtés, mais des conditions, notamment climatiques, difficiles, m'en empêchent», a encore assuré M. Abbas à M. Hollande, alors que de nombreux dirigeants venus du monde entier sont attendus pour une marche gigantesque prévue dimanche à Paris.

M. Malki a ajouté qu'une délégation palestinienne de dignitaires chrétiens et musulmans se rendrait «dans les jours à venir» en France pour exprimer leur «solidarité contre le terrorisme».

L'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a, elle, appelé à des manifestations dimanche à la mi-journée à travers les Territoires palestiniens occupés.

Netanyahu aux juifs de France: «Israël est votre foyer»

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé samedi soir aux juifs de France qu'Israël était «leur foyer», revenant dans une allocution télévisée sur la prise d'otages meurtrière survenue vendredi dans un supermarché casher à Paris.

«A tous les juifs de France, tous les juifs d'Europe, je vous dis: Israël n'est pas seulement le lieu vers lequel vous vous tournez pour prier, l'Etat d'Israël est votre foyer», a déclaré le Premier ministre. Dix-sept personnes sont mortes depuis mercredi dans des attaques jihadistes en France, dont quatre dans un supermarché casher de l'est parisien.

Depuis le début de ces opérations meurtrières mercredi, Israël dénonce une «tentative de la part des forces du mal qu'incarne l'islamisme radical de répandre la peur et la terreur en Occident» et M. Netanyahu a appelé Paris à maintenir un niveau de sécurité élevé autour des institutions juives.

Cette année, pour la première fois depuis la création d'Israël en 1948, la France a été le premier pays d'émigration vers Israël avec plus de 6.600 juifs l'ayant quitté pour s'installer en Israël, contre 3.400 en 2013.

Estimés à 500.000 ou 600.000 membres, les juifs de France représentent la première communauté juive d'Europe et la troisième au monde, derrière Israël et les Etats-Unis. Si les motifs religieux sont le plus souvent invoqués par ceux qui décident de s'installer en Israël, ils sont de plus en plus nombreux à mettre en avant un sentiment d'insécurité.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer