Attentat au Charlie Hebdo: le consul de France à Québec consterné et révolté

Le consul général de France à Québec, Nicolas... (AFP, Martin Bureau)

Agrandir

Le consul général de France à Québec, Nicolas Chibaeff, estime que l'attentat au Charlie Hebdo est une attaque au coeur même des «valeurs» démocratiques de la France.

AFP, Martin Bureau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) L'acte «barbare» perpétré contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo a semé la «consternation» et la «révolte» chez le consul général de France à Québec, Nicolas Chibaeff.

La tuerie «effroyable», qui a fait 12 morts, est une attaque au coeur même des «valeurs» démocratiques de la France, déplore M. Chibaeff, en entrevue au Soleil.

L'hebdomadaire satirique avait déjà été l'objet de menaces et de violences, mais «le fait que cela se produise le jour même d'une réunion de rédaction montre qu'il s'agit de quelque chose de pensé», constate le consul général à Québec. Un geste «lâche et scandaleux», dit-il.

La ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, a contacté le consul mercredi en avant-midi pour transmettre ses sympathies et l'assurer de la «solidarité» du gouvernement du Québec dans cette épreuve.

La fusillade a entraîné une hausse du niveau de vigilance et de sécurité dans les antennes du gouvernement français un peu partout dans le monde, explique le consul. Des contacts ont déjà eu lieu avec les autorités policières au Québec.

Difficile de faire des liens avec certaines politiques françaises, notamment le soutien à la lutte contre l'État islamique, tant que les auteurs n'auront pas été identifiés, note M. Chibaeff. «Je ne peux pas entrer dans l'esprit pervers et compliqué» de ces personnes, note-t-il.

Le consul lance un appel aux Québécois qui projettent un séjour en France à ne pas mettre de côté leur projet de voyage. Toutes les dispositions sont prises pour assurer la sécurité des citoyens et des touristes, assure M. Chibaeff. «Au contraire, dit-il, ce serait faire le jeu des terroristes que de changer nos comportements».

M. Chibaeff espère que la tragédie n'engendrera pas de ressac anti-islam en France et un mouvement similaire à celui observé en Allemagne depuis quelques mois. «Là aussi, il s'agit d'un effet pervers qu'il faut essayer d'éviter, affirme le consul. Les autorités politiques et religieuses devront condamner cet acte. Il n'y a pas d'association à faire avec l'islam.»

Il faut «remonter à 20 ans», lors de l'attentat à la bombe de la gare Saint-Michel-Notre-Dame en 1995, qui a fait 8 morts et 117 blessés, pour retracer une attaque d'une ampleur comparable, note le consul.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer