La FTQ veut remettre l'équilibre budgétaire à plus tard

Interrogé après les conclusions d'ententes entre Québec et... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Interrogé après les conclusions d'ententes entre Québec et les deux fédérations de médecins, les omnipraticiens et spécialistes, qui auraient mis de l'eau dans leur vin dans pour parvenir à un accord, M. Boyer s'est dit prêt lui aussi à faire de même, mais à condition de pouvoir négocier.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Montréal

Une autre centrale syndicale monte aux barricades pour demander au gouvernement québécois de reporter d'un an ou deux le retour à l'équilibre budgétaire.

Faisant le point sur les enjeux de 2015, le président de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), Daniel Boyer, a estimé qu'un report «raisonnable» du déficit zéro serait souhaitable, alors que certains évoquent la possibilité que le Québec se dirige vers une récession en raison notamment des coupes draconiennes, «à la vitesse grand V», dit-il, dans les services publics. Une telle suggestion avait aussi été avancée vendredi par la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Alors que le gouvernement du Québec dévoilera son budget dans environ deux mois, M. Boyer plaide pour une large négociation avec tous les grands acteurs de la société pour examiner des options budgétaires différentes, dont la révision de la fiscalité des grandes entreprises et des mesures de stimulation de l'économie.

Visites dans les bureaux de députés

En 2015, la FTQ et ses syndicats affiliés avertit que ses membres sont prêts à la mobilisation. M. Boyer a évoqué le fait que certains lui avaient demandé s'il était prêt à «aller jusqu'en prison pour défier les décisions que prendraient le gouvernement Couillard».

Un premier plan de mobilisation a été élaboré, prévoyant entre autres des visites de syndiqués dans les bureaux des députés libéraux alors que s'amorceront bientôt les négociations dans le secteur public, visant 550 000 employés de l'État.

La mobilisation se fera aussi au niveau fédéral, la centrale voulant tout faire pour empêcher la réélection du gouvernement Harper en octobre. Dans chaque circonscription, elle devrait ainsi appuyer le candidat ayant le plus de chances de battre le conservateur.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer