Sondage CROP: Philippe Couillard dans la grisaille

Si un scrutin avait eu eu lieu entre... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Si un scrutin avait eu eu lieu entre le 10 et le 15 décembre, le PLQ de Philippe Couillard aurait remporté 35 % des suffrages.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) La barque libérale n'est pas menacée. Mais elle s'enfonce dans la grisaille économique. Des feux jaunes s'allument devant la trajectoire qu'emprunte le gouvernement de Philippe Couillard.

Intention de vote au provincial... (Infographie Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Intention de vote au provincial

Infographie Le Soleil

Meilleur premier ministre du Québec... (Infographie Le Soleil) - image 1.1

Agrandir

Meilleur premier ministre du Québec

Infographie Le Soleil

Le dernier coup de sonde de la firme CROP ne propose aucun bouleversement de l'ordre politique établi lors de la dernière campagne électorale. Le Parti libéral du Québec (PLQ) mène, suivi par le Parti québécois (PQ), par la Coalition avenir Québec (CAQ) et, toujours loin derrière, par Québec solidaire (QS).

Si un scrutin avait eu eu lieu entre le 10 et le 15 décembre, le PLQ de Philippe Couillard aurait remporté 35 % des suffrages; le PQ, mené par un chef intérimaire, Stéphane Bédard, aurait récolté 28 % des voix; la CAQ de François Legault, 27 %; et QS, dont la co-porte-parole est Françoise David, 10 %.

Pour les libéraux, c'est un point de pourcentage de moins qu'au sondage CROP de novembre. Les péquistes ont progressé de cinq points et les caquistes, de trois. Ce sont les solidaires qui ont plus perdu, soit quatre points.

Satisfaction à l'égard du gouvernement du québec... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Satisfaction à l'égard du gouvernement du québec

Infographie Le Soleil

Intentions de vote référendaire... (Infographie Le Soleil) - image 2.1

Agrandir

Intentions de vote référendaire

Infographie Le Soleil

Insatisfaction croissante

L'enquête d'opinion révèle également que l'insatisfaction des Québécois à l'endroit de l'équipe gouvernementale continue de croître. Ils sont maintenant 58 % à afficher une telle attitude. Il s'agit d'un niveau record - en progression de 1 % - depuis que le PLQ a repris le pouvoir à Québec, en avril.

La popularité du premier ministre Couillard continue d'être vacillante. Vingt-quatre pour cent des personnes sondées le considèrent comme le meilleur politicien pour assumer le poste de chef du gouvernement. C'est un peu mieux que le mois précédent, à peine plus que le caquiste François Legault (22 %), mais bien en deçà des intentions de vote accordées à sa formation politique.

Pour le vice-président de CROP, Youri Rivest concède que des feux jaunes s'allument devant le PLQ. «Mais ce seraient des feux rouges si on voyait des gens traditionnellement libéraux commencer à dire qu'ils ne sont pas contents de leur gouvernement.»

Pour l'instant, croit l'expert sondeur, «leur base électorale n'est pas vraiment atteinte». Transposé en voix déposées dans l'urne, le sondage laisse croire que Philippe Couillard se serait de nouveau retrouvé à la tête d'un gouvernement majoritaire.

L'actualité des dernières semaines a été animée par l'affrontement du ministre Pierre Moreau avec le monde municipal, le dépôt d'offres déjà contestées pour les conventions collectives des fonctionnaires et diverses escarmouches en santé et en éducation. Pour l'instant, ces débats n'ont pas encore prise sur l'humeur des électeurs.

«Le vrai arrière-plan, nuance Youri Rivest, c'est une espèce de déprime économique. Ça va mal. On ne voit pas le bout.»

Le coup de sonde comporte sa part de bonnes nouvelles, modestes, pour les deux principaux partis d'opposition. Le PQ (35 %) devance par une courte tête la CAQ. Mais chez les francophones, il est clairement en tête, avec le soutien de 35 % de cette clientèle électorale, devant la Coalition (28 %) et le Parti libéral (25 %).

François Legault peut se féliciter de relever son score, au général et chez les francophones. Dans la grande région de Québec, l'enquête lui donne l'adhésion de pratiquement un électeur sur deux (45 %). Le PQ n'obtient que 20 %, et le PLQ, 28 %. À ce sujet, M. Rivest rappelle le plus petit échantillonnage de répondants et estime que le score «m'apparaît démesuré». Toutefois, la CAQ semble bel et bien en tête dans une région qui a toujours été favorable à ses idées. 

Québec solidaire malmené

Le vice-président de CROP ne voit qu'un perdant. Québec solidaire n'arrive pas à sortir de la marginalité politique. Ses appuis ont reculé même si la formation de gauche est seule à militer contre le déficit zéro à court terme. «Ils devraient en profiter, mais au contraire, ils pâtissent dans l'opinion publique.»

Selon CROP, les Québécois demeurent très majoritairement réfractaires à la souveraineté. L'appui au Oui à un plébiscite sur l'indépendance est tombé à 31 %. «Il n'y a vraiment, vraiment pas d'appétit pour un référendum.»

Méthodologie

La collecte de données en ligne s'est déroulée du 10 au 15 décembre au moyen d'un panel Web. Au total, 1000 questionnaires ont été remplis.Les résultats ont été pondérés pour refléter la distribution de la population adulte du Québec. De plus, une série de questions tirées de l'étude annuelle Panorama de CROP portant sur des valeurs ont été ajoutées au questionnaire. Compte tenu du caractère non probabiliste de l'échantillon, le calcul de la marge d'erreur ne s'applique pas.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer