Contributions politiques illégales: amende salée pour un ex-dirigeant de Roche

André Côté, ancien dirigeant de la firme Roche,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

André Côté, ancien dirigeant de la firme Roche, a été condamné par le DGE à des amendes de 42 675 $ pour avoir encouragé le versement de contributions politiques illégales au Parti libéral, au Parti québécois et à Équipe Labeaume.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) André Côté, ancien dirigeant de la firme Roche, est condamné par le Directeur général des élections à payer 42 675 $ d'amendes pour avoir encouragé le versement de contributions politiques illégales au Parti libéral, au Parti québécois et à Équipe Labeaume.

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a annoncé mardi que trois firmes de génie-conseil, Roche, le Groupe TDA et Dessau, avaient enregistré 55 plaidoyers de culpabilité pour des infractions liées au financement sectoriel et à des stratagèmes de prête-nom dans le financement politique et se sont vues imposer des amendes totalisant 85 275 $.

À Québec, l'ex-dirigeant de Roche André Côté a plaidé coupable à 34 constats d'infraction. Il a admis avoir incité des employés à verser des contributions à des formations politiques «autrement que par leurs propres biens». Dans 23 cas, les contributions étaient versées au Parti libéral du Québec (PLQ) et dans un cas, au Parti québécois (PQ). Dans 10 dossiers, il y a eu contravention à la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités, a précisé le DGEQ dans un communiqué publié mardi. À trois reprises, des dons illégaux ont été dirigés au palier municipal, à Équipe Labeaume, le parti du maire de Québec. En 2009, des employés de la firme ont aussi contribué illicitement à six reprises à la caisse électorale du maire de Saguenay, Jean Tremblay, et à celle de l'ex-maire de Thetford Mines, Luc Berthold.

Le parti de Régis Labeaume avait remboursé en mai dernier à l'ex-haut dirigeant les trois dons de 1000 $ qui avaient été versés illégalement. 

En tout, M. Côté a versé 42 675 $ d'amendes. Il ne pourra obtenir de contrat public au Québec pour une période de trois ans.

À Baie-Comeau, en 2009, un ancien dirigeant du Groupe-conseil TDA, Sylvain Brisson, a aussi participé à un stratagème de prête-nom au profit du PLQ, du PQ et de candidats indépendants aux élections municipales. Il a écopé d'amendes de 15 500 $.

Un autre ex-dirigeant de TDA, Jean-Claude Tremblay, a reconnu sa culpabilité à une série d'infractions liées au financement illégal et à une manoeuvre électorale frauduleuse. Il est quitte pour des amendes de 20 100 $. Finalement, à Montréal, un ancien dirigeant de Dessau, Jean Plessis-Bélair, s'est acquitté d'amendes de 7000 $ pour avoir encouragé des employés à donner illégalement au PLQ.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer