Péladeau plonge dans la course à la direction du PQ

Pierre Karl Péladeau... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Pierre Karl Péladeau

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Le député de Saint-Jérôme, Pierre Karl Péladeau, plongera dans la course à la succession de Pauline Marois le 23 novembre, avance Radio-Canada.

La nouvelle a été lancée au moment où le politicien de trouvait encore à l'extérieur du Québec. M. Péladeau s'est rendu à titre personnel à Barcelone pour surveiller le référendum symbolique sur l'indépendance de la Catalogne par rapport à l'Espagne.

L'avion dans lequel voyageait Pierre Karl Péladeau devait se poser en soirée au Québec. Il s'agit d'une visite que l'élu et homme d'affaires prospère a effectuée de sa propre initiative, en payant toutes les dépenses.

En début de soirée, l'entourage de PKP a refusé de confirmer que la réflexion de M. Péladeau est terminée. «La décision n'est pas arrêtée.»

Cependant, ajoute-t-on du même souffle, le 23 novembre représente «une des dates» pour une entrée en piste de celui que les sondages désignent comme le favori pour l'emporter. «C'est un des scénarios.»

Pierre Karl Péladeau a jusqu'au 30 janvier pour présenter sa candidature. Son entourage laisse entendre que «cela ne peut pas se faire aussi tard». Les 2000 signatures à recueillir exigent d'y mettre le temps, plaide-t-on.

Une rumeur qui date

La classe politique attend avec impatience la confirmation d'une rumeur qui court depuis que Pauline Marois a démissionné, au soir d'une défaite comme dirigeante du PQ et députée de Charlevoix. Cela vaut également pour ses adversaires politiques qui l'attendent de pied ferme.

La Coalition avenir Québec a déposé une motion qui vise à ce que M. Péladeau choisisse entre sa carrière de politicien, dans laquelle il s'investit depuis les dernières élections générales, et son actionnariat de contrôle dans l'empire médiatique Québecor. Les libéraux de Philippe Couillard semblent favorables à modifier le Code d'éthique pour empêcher un député de contrôler de grands médias.

S'il ne confirme pas sa participation à la course à la chefferie, le député demeure très actif sur les réseaux sociaux. Il y a quelques heures, sur sa page Facebook, il est revenu sur «l'ex-associé du premier ministre Philippe Couillard, le Dr Arthur Porter».

Ce dernier, accusé de fraude dans le dossier du CHUM, est «toujours derrière les barreaux», a-t-il dit de celui qui est en prison au Panama. «Je suis d'avis que les Québécois souhaitent son extradition dans les plus brefs délais afin que justice puisse être faite. Que font la police et les autorités dans ce dossier?»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer