Congrès de la CAQ: Charles Sirois mal à l'aise avec l'empire de Péladeau

Charles Sirois a soumis aux journalistes que c'est la... (Photo La Presse, André Pichette)

Agrandir

Charles Sirois a soumis aux journalistes que c'est la place qu'occupe l'empire de Pierre Karl Péladeau dans la sphère publique qui lui semble incompatible avec la fonction de chef du gouvernement, non pas le fait que Québecor soit propriétaire de médias de masse.

Photo La Presse, André Pichette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Trois-Rivières) Charles Sirois, homme d'affaires milliardaire et cofondateur de la CAQ, croit que le péquiste Pierre Karl Péladeau ne peut conserver le contrôle sur Québecor tout en aspirant à devenir premier ministre.

Conférencier invité au rassemblement des militants caquistes, qui se tient à Trois-Rivières, M. Sirois a cependant soumis aux journalistes que c'est la place qu'occupe son empire dans la sphère publique qui lui semble incompatible avec la fonction de chef du gouvernement, non pas le fait que Québecor soit propriétaire de médias de masse.

«Député de Saint-Jérôme, ça ne me dérange pas qu'il garde tout ce qu'il a. Même s'il devenait ministre dans un gouvernement péquiste, ça me dérange plus ou moins», si le portefeuille n'est pas lié à un domaine où oeuvre le conglomérat.

«Si M. Péladeau se présente à la chefferie du PQ, a-t-il poursuivi, c'est pour devenir premier ministre». Or, «100 % des revenus de Québecor sont au Québec. Dans l'ensemble des décisions du gouvernement, il pourrait arriver un questionnement de la population. Ce ne serait pas sain.»

Charles Sirois a grimacé lorsqu'il s'est fait demander si la seule issue pour le péquiste était alors dans ce cas de vendre ses parts. «Je ne sais pas», a-t-il répondu en avançant que la solution de la fiducie sans droit de regard lui semble inappropriée.

Le fiduciaire est tenu de gérer les avoirs sans en aviser le propriétaire. «Dans le cas de M. Péladeau, il a une compagnie publique qui publie des rapports trimestriels et annuels. Il va les lire et savoir ce que le fiduciaire va faire.»

«Faire un choix»

Charles Sirois a dit comprendre le fait que M. Péladeau se braque dans son refus de vendre Québecor. «Il dit: "c'est l'entreprise que mon père a fondée." Mais il devra peut-être faire un choix» entre son ambition de devenir chef du gouvernement et sa position de propriétaire. Comme premier ministre, dans toutes les choses que tu veux accomplir, on va le questionner» sur l'apparence de favoriser ses intérêts personnels.

Un des seuls Québécois à afficher une fortune plus considérable que celle de M. Péladeau, il a admis qu'il se trouve lui-même dans une drôle de posture. «On semble dire qu'un homme d'affaires qui a des intérêts économiques dans une province pourrait ne pas aspirer» à la diriger.

«S'il avait Aldo Chaussures [dont 95 % du chiffre d'affaires est à l'extérieur du Québec], peut-être qu'on n'en ferait pas un plat. Qu'est-ce qu'on dirait si André Desmarais [dirigeant de Power Corporation, qui possède Gesca] se présentait chef du Parti libéral du Québec et disait qu'il garde La Presse?» a-t-il lancé. Là aussi, ce sont les parts de M. Desmarais dans le groupe de presse qui ferait problème, à ses yeux. Les actifs de Power, eux, «sont des actifs au niveau mondial», a-t-il amené.

À ses yeux, PKP n'a pas agi de mauvaise foi en intervenant auprès du ministre Jacques Daoust dans l'affaire des studios Mel's, dans laquelle Québecor était impliquée. «C'est plus du rodage. Je viens du monde des affaires et j'essaie de comprendre le monde politique. C'est totalement différent», a-t-il indiqué en faisant valoir que s'il a cofondé la CAQ avec François Legault, il n'a aucune ambition de plonger dans cet univers.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer