Normandeau s'attache trop aux structures, dit Moreau

Le ministre Pierre Moreau assure qu'il s'appuie sur... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le ministre Pierre Moreau assure qu'il s'appuie sur les demandes des maires, des conseillers municipaux et des préfets pour revoir la relation entre le gouvernement du Québec et les régions.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ex-ministre libérale Nathalie Normandeau lâche «la proie pour l'ombre» en accusant le gouvernement Couillard de manquer de vision et de confiance envers les régions, selon le ministre Pierre Moreau.

«Mme Normandeau a fait une apologie ou une défense des structures qui existent», a commenté le ministre des Affaires municipales, hier. «Pour nous, ce qui est important, ce n'est pas la structure, c'est l'objectif du développement économique en région.»

Lors d'une émission de radio, Mme Normandeau a critiqué l'approche «mur à mur» du gouvernement qui procède à l'abolition d'organismes importants sans consulter les régions. Elle fait référence à la disparition des agences de santé, mais aussi aux informations sur l'abolition des conférences régionales des élus (CRE), la transformation des centres locaux de développement (CLD) et des carrefours jeunesse-emploi. «C'est un message de centralisation, a-t-elle déploré. On a l'impression que le gouvernement ne fait pas confiance aux régions.»  Mme Normandeau estime que le gouvernement Couillard n'a «pas de plan» de développement régional et il n'est «pas question» pour elle d'accepter ces «visions centralisatrices».

Le ministre Pierre Moreau assure au contraire qu'il s'appuie sur les demandes des maires, des conseillers municipaux et des préfets pour revoir la relation entre le gouvernement du Québec et les régions.

Absence de résultats

«Je vous rappellerai qu'avec les CRE et les CLD, le taux de chômage actuel en Gaspésie est de 20 %. Pourtant, ces structures existent. Si ça avait été la meilleure chose depuis le pain tranché, on le saurait. Il y aurait eu des résultats. Or, on n'a pas une explosion de création d'emplois en région.»

Le premier ministre Philippe Couillard a déjà promis une «véritable décentralisation et une modulation des programmes gouvernementaux» pour répondre aux particularités des municipalités dans les différentes régions. M. Moreau dit travailler à répondre aux demandes municipales en matière d'aménagement du territoire, de transport, de développement économique et touristique, de gestion des terres publiques, de culture et de patrimoine.

L'ancienne ministre du gouvernement Charest chercherait-elle à préparer le terrain pour un retour en politique avec les libéraux de Justin Trudeau? «Posez-lui la question à elle», a lancé M. Moreau.

Par ailleurs, le ministre Moreau n'a pas voulu commenter l'embauche de Mme Normandeau à titre de consultante spéciale par le maire de L'Ancienne-Lorette, Émile Loranger. Elle doit aider à solutionner l'impasse de l'agglomération avec la Ville de Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer