Le Port de Québec, un «État dans l'État», déplore Raymond Côté

Le port de Québec... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le port de Québec

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Auger
Le Soleil

(Québec) Les relations avec le Port de Québec - un «État dans l'État» - sont «à peu près inexistantes», déplore le député néo-démocrate de Beauport-Limoilou, Raymond Côté. Le gouvernement fédéral n'a plus le choix de revoir les lois portuaires pour rendre ces administrations plus redevables, estime l'élu.

Raymond Côté, député néo-démocrate de Beauport-Limoilou... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 1.0

Agrandir

Raymond Côté, député néo-démocrate de Beauport-Limoilou

Le Soleil, Pascal Ratthé

«Il va falloir entamer un débat. Parce que la réalité concrète, c'est que les administrations portuaires, telles qu'elles ont été établies, à partir des années 90, c'est à toutes fins pratiques un État dans l'État», tonne le député du NPD Raymond Côté.

Il prend pour exemple les projets controversés d'expansion du Port de Québec, où l'évaluation environnementale sera effectuée par le Port. «C'est totalement inacceptable qu'une entité aussi importante, qui occupe autant de place dans une ville, soit à la fois juge et partie», insiste le député.

Et des citoyens de Québec vivent tous les jours des désagréments liés aux activités industrielles du Port, rappelle le néo-démocrate. «Des parents se font carrément dire par leur médecin : pour la santé de votre enfant, vous devriez envisager de déménager. Ça vous montre l'ampleur du phénomène.»

Tard vendredi soir, les militants et les députés néo-démocrates ont d'ailleurs adopté une résolution dans le congrès provincial tenu à Québec afin de forcer les administrations portuaires. «C'est d'interpeller le gouvernement, pour qu'il y ait de l'action concrètement, afin qu'il y ait des mesures qui soient mises en place, afin de stopper les émissions de poussières liées au transbordement de vrac solide.»

La position des néo-démocrates contraste avec l'appui récent donné au port par le maire de Québec, Régis Labeaume. Après s'être montré très critique par le passé de certains projets, notamment les silos d'Arrimage Québec, le maire de la capitale a donné un appui sans équivoque au Port de Québec. «Comptez sur nous pour appuyer le Port si tant est que le gouvernement fédéral veut poser des gestes importants envers le Port», avait déclaré Régis Labeaume, fin septembre. 

***

Ottawa «est responsable» du pont de Québec

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) ne veut plus entendre l'excuse juridique dans le dossier du pont de Québec. Ottawa a perdu cette semaine son recours juridique contre le CN pour exiger la complétion des travaux de peinture. «Il faut arrêter de se cacher derrière tout ce qui est procédure judiciaire», a déclaré samedi le porte-parole du NPD en matière de transport, Hoang Mai. «Le gouvernement fédéral a son rôle à jouer, est responsable. Il doit agir à ce niveau-là», a ajouté le député de Brossard-La Prairie.  

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer