Un imam de Québec appelle à «protéger le Canada»

L'imam Luqman Ahmed... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'imam Luqman Ahmed

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthieu Boivin
Le Soleil

(Québec) Dans la Vieille Capitale, le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) a condamné les tragédies de Saint-Jean-sur-Richelieu et d'Ottawa en publiant un laconique communiqué de presse en fin d'après-midi, jeudi.

Le Soleil a sollicité une entrevue avec un des dirigeants du centre, mais le porte-parole du CCIQ a expliqué que le communiqué est la seule déclaration que le journaliste obtiendrait.

«Ce genre de comportement n'est pas acceptable dans notre société démocratique et il est catégoriquement refusé et dénoncé par la communauté musulmane de la ville de Québec», pouvait-on lire dans le document.

«Tous les musulmans de la ville de Québec sont profondément consternés par cette situation traumatisante. Aujourd'hui, nos pensées vont aux familles des victimes et nous partageons avec eux ces moments douloureux et tragiques.»

Persécutés

Le Soleil a écrit un courriel à l'Association des étudiants musulmans de l'Université Laval, afin de savoir si ses membres condamnaient ces attaques gratuites contre des militaires et le coeur démocratique du pays. Personne n'a répondu à notre demande.

Un imam fraîchement débarqué avec sa conjointe à Québec, Luqman Ahmed, a pour sa part invité tous les musulmans à rapporter aux autorités policières tout comportement suspect posé par des membres de la communauté. Originaire du Pakistan, l'imam Ahmed a passé les 14 dernières années à Toronto, où il a oeuvré au sein de la Jama'at Musulmane Ahmadiyya.

«Nous avons choisi de vivre dans ce pays, nous devons adopter les lois de ce pays, a indiqué l'imam. L'islam n'enseigne pas toute cette violence. Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour protéger le Canada.»

Les ahmadis comptent quelque 10 millions d'adeptes dans le monde, sur le milliard de musulmans. Les branches les plus orthodoxes de l'islam ne reconnaissent pas l'existence des ahmadis, car ceux-ci ne croient pas que Mohammed est le dernier prophète. En mai 2010, au Pakistan, des attentats contre des mosquées de cette communauté ont tué près de 100 personnes.

«À différents endroits dans le monde, nous sommes persécutés par des groupes comme l'État islamique. Nous dénonçons toute cette violence, c'est bien certain.»

M. Ahmed représente une poignée de familles d'ahmadis à Québec. Ils sont quelques centaines dans la province.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer