Jean-François Fortin lance un nouveau parti politique

Jean-François Fortin aurait aussi appelé d'anciens candidats libéraux... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Jean-François Fortin aurait aussi appelé d'anciens candidats libéraux et conservateurs qu'il croyait déçus du parti pour lequel ils ont déjà brigué un siège de député.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Matane) Jean-François Fortin, ex-bloquiste devenu indépendant, annonce ce matin la création d'une nouvelle formation politique à Ottawa.

Le député indépendant de La Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia et ex-leader parlementaire du Bloc québécois a convoqué les médias ce matin «pour faire une importante annonce concernant son avenir politique». Une source bien informée a confirmé au Soleil que Jean-François Fortin lancera une nouvelle formation politique, dont le programme et les principales préoccupations graviteront autour des régions du Québec.

Lors de l'annonce, il sera accompagné de membres de la société civile, dont plusieurs proviennent de l'Est-du-Québec et qui appuient son initiative. Au cours des dernières semaines, Jean-François Fortin aurait appelé plusieurs personnes afin de les rallier à sa cause. Quelques-unes auraient accepté de se joindre à lui. Parmi eux, il y aurait le député néodémocrate de Repentigny, Jean-François Larose qui, avant d'être élu en 2011, défendait les idées du Bloc québécois. Il y a environ un mois, celui-ci a ouvertement soutenu la motion de M. Fortin visant à accorder plus de pouvoir aux députés.

Parti souverainiste

Jean-François Fortin aurait aussi appelé d'anciens candidats libéraux et conservateurs qu'il croyait déçus du parti pour lequel ils ont déjà brigué un siège de député. Le préfet de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, qui a été son adversaire sous la bannière du Parti conservateur aux dernières élections et qui s'était dissocié du Parti conservateur à cause de la réforme de l'assurance emploi, ne fait pas partie de ceux-là. «Je ne pense pas que Jean-François Fortin m'appellerait, fait-il savoir. Disons qu'on ne s'appelle pas pour aller prendre un café ensemble à chaque semaine!»

Le parti fondé par M. Fortin sera évidemment souverainiste. Par conséquent, une rumeur voulant qu'il joigne les rangs du Parti libéral du Canada s'avère complètement fausse.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer