Élection partielle à Lévis: les candidats du PLQ et de la CAQ règlent leurs comptes

Le débat pour l'élection partielle dans Lévis oppose... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le débat pour l'élection partielle dans Lévis oppose Yv Bonnier (QS), Janet Jones (PLQ) et François Paradis (CAQ).

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Martin
Le Soleil

(Québec) C'était jour de débat, vendredi, à Lévis, en vue de l'élection partielle qui se tiendra le 20 octobre. En l'absence du candidat du Parti québécois, les poulains de la Coalition avenir Québec et du Parti libéral en ont profité pour régler leurs comptes.

Comme c'est souvent le cas, à Lévis, l'enjeu du transport a suscité beaucoup d'échanges dans ce débat organisé vendredi midi par la Chambre de commerce de Lévis, au Centre de congrès et d'expositions, et auquel participaient Janet Jones, du Parti libéral, François Paradis, de la Coalition avenir Québec, et Yv Bonnier Viger, de Québec solidaire. Alexandre Bégin, du Parti québécois, était absent pour des raisons de santé.

Les trois candidats ont tous abordé de front la question d'un éventuel troisième lien routier entre les deux rives. «Est-ce que ça a été mis de côté?» a lancé M. Paradis à la candidate libérale. «L'étude de faisabilité [évaluée à 5 millions $] est nécessaire, a-t-il ajouté. C'est une priorité.»

Janet Jones, qui n'a accepté de participer qu'à un seul débat, a repris les arguments du ministre des Transports, Robert Poëti, qui a insisté sur l'importance de redresser les finances publiques avant de penser à réaliser cette étude, qui se fera néanmoins d'ici la fin du mandat.

Trop long, a répliqué François Paradis, qui juge la chose urgente, afin de trouver des solutions à un problème qui existe depuis 20 ans.

Le candidat de Québec solidaire, Yv Bonnier Viger, a dit préférer une étude qui évalue la situation globale du transport, sans se limiter au troisième lien. Le solidaire a également insisté sur la volonté de son parti d'offrir la gratuité aux cyclistes et aux piétons sur le traversier. «Il n'y a pas seulement l'automobile à Lévis. Il y a quand même du monde qui marchent et qui vont à vélo.»

La candidate Jones a souvent misé sur le fait que son équipe est au pouvoir. Sur le troisième lien, elle a affirmé qu'elle pourra adresser la question directement au ministre qui sera «juste à côté». «Je pense qu'il va m'entendre aussi. Il n'a pas le droit de faire la sourde oreille», a rétorqué le caquiste.

Économie et finances publiques

Les candidats se sont aussi prononcés sur l'enjeu du développement économique et des finances publiques. Ce dernier thème a donné lieu à un échange où libérale et caquiste se sont opposés. François Paradis a réitéré sa volonté d'abolir les commissions scolaires et son opposition à la hausse des tarifs d'Hydro-Québec et aux coupes qui touchent les services à la population, notamment dans les écoles. «Il n'y a pas de coupes dans les services à la population», a répondu Janet Jones.

Les deux candidats avaient leurs partisans. Dans la salle, les députés Marc Picard, Gérard Deltell et Éric Caire appuyaient François Paradis, alors que Janet Jones était chaleureusement applaudie par les ministres François Blais et Sam Hamad. Ce dernier a d'ailleurs encensé sa candidate, et a souligné que selon lui, le discours de François Paradis ne s'arrimait pas à celui de son prédécesseur, Christian Dubé. «Il n'a pas parlé d'assainissement des finances publiques. Ce discours-là était porté par Mme Jones.»

Éric Caire a quant à lui insisté sur la mince marge de manoeuvre dont disposerait Janet Jones à l'Assemblée nationale. «Est-ce qu'on a besoin d'une autre députée libérale pour applaudir servilement des Robert Poëti qui vont nous dire après l'élection que, finalement, l'étude sur le troisième lien, on n'en a plus besoin et que les commissions scolaires, ça reste une bonne chose?

Live Blog Partielle à Lévis: débat en direct

Citations

««Je n'aurai pas besoin de crier. Le ministre va être juste à côté. Je vais aller lui parler de ce problème.»

Janet Jones, au sujet du troisième lien entre Lévis et Québec

«Vous serez muselée.»

François Paradis, à Janet Jones

«J'ai l'impression que les libéraux ont volé les idées de Christian [Dubé].»

Yv Bonnier-Viger
Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer