PKP se dissocie d'un communiqué de Québecor au sujet de ses actions

Pierre Karl Péladeau lors d'un point de presse,... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Pierre Karl Péladeau lors d'un point de presse, mercredi, à Québec

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Québec

Le député péquiste Pierre Karl Péladeau s'est dissocié, mercredi, d'un communiqué de presse diffusé en mars dernier dans lequel Québecor confirmait son engagement à placer ses actions de l'entreprise dans une fiducie sans droit de regard après son élection à l'Assemblée nationale.

M. Péladeau, actionnaire de contrôle du conglomérat, a fait cette déclaration en sortant d'une salle de commission parlementaire, quelques heures après avoir promis qu'il placerait ses actions en fiducie s'il est élu chef du Parti québécois.

«Vous le savez très bien c'est un communiqué de presse de Québecor, ce n'est pas un communiqué de presse que j'ai émis, a-t-il dit à La Presse Canadienne. C'est un communiqué de presse de Québecor, ce n'est pas moi qui l'ai rédigé, c'est la compagnie.»

En mars, en annonçant la candidature de M. Péladeau dans la circonscription de Saint-Jérôme, Québecor avait pourtant confirmé son engagement à se distancer de ses actifs, dès son élection, même si cette contrainte n'est réservée qu'aux membres du conseil des ministres.

«Québecor confirme que, dans l'éventualité où M. Péladeau serait élu à l'Assemblée nationale du Québec le 7 avril prochain, ce dernier s'est engagé à mettre en place une fiducie ou un mandat sans droit de regard dans lequel il placerait ses intérêts économiques», indiquait le communiqué du conglomérat.

Le chef intérimaire péquiste Stéphane Bédard a affirmé que M. Péladeau n'avait pas donné suite à cet engagement puisque la loi qui détermine le code d'éthique des élus ne force pas les députés à le faire.

«Les députés, en général, je vous dirais que la presque totalité n'a pas de fiducie sans droit de regard, a-t-il dit. Je pense qu'on souhaitait tous être au gouvernement. Les ministres ont l'obligation d'avoir cette fiducie sans droit de regard, c'est tout simplement ça.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer