La mairesse de Lac-Mégantic reconsidère sa décision de quitter la politique

Depuis samedi, des citoyens demandent à la mairesse... (La Presse, Alain Roberge)

Agrandir

Depuis samedi, des citoyens demandent à la mairesse Colette Roy-Laroche de rester en poste afin de poursuivre la reconstruction.

La Presse, Alain Roberge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tragédie à Lac-Mégantic

Actualité

Tragédie à Lac-Mégantic

Un convoi ferroviaire transportant du pétrole brut a explosé à Lac-Mégantic, le 6 juillet, faisant plusieurs morts et rasant la quasi-totalité du centre-ville historique de cette municipalité. »

(Québec) Après avoir annoncé en février son retrait de la vie politique au terme de son présent mandat, la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, a avoué mercredi qu'elle était en réflexion et qu'elle reconsidérait sa décision à la lumière de la tragédie qui a frappé sa ville samedi.

«C'est la grande question! Depuis samedi, les gens me demandent de rester afin de poursuivre la reconstruction», a avoué la mairesse de69 ans au terme d'un point de presse mercredi. En poste depuis 11 ans, la mairesse avait décidé de quitter la politique afin de consacrer plus de temps à sa famille.

«Je n'avais pas décidé de me retirer parce que je n'avais plus le goût de faire de la politique. Au contraire, j'ai vécu une expérience extraordinaire durant ces 11 ans et ces trois mandats. J'avais simplement décidé de prendre à nouveau ma retraite comme je l'avais déjà fait dans le monde de l'enseignement», précise celle qui avait succédé à Jean Campeau à la mairie en 2002.

«Pour l'instant, je ne peux répondre ni oui, ni non, car c'est une décision qui mérite réflexion. Présentement, suite aux derniers événements, je suis davantage en mode action qu'en mode réflexion», poursuit-elle.

Journées remplies

La première citoyenne de Lac-Mégantic a d'ailleurs avoué mercredi que ses journées étaient bien remplies depuis qu'un train pétrolier a déraillé et provoqué un incendie qui a rasé la moitié du centre-ville et fait au moins 20 morts alors que 30 autres personnes sont toujours portées disparues.

«Mes journées débutent à 5h du matin et je me couche à 2h du matin. Je n'ai pas encore réussi à rentrer à la maison avant 23h depuis le déraillement, alors j'amène tout dans mon gros sac à main», explique celle qui dit ne jamais aller au lit sans écouter le dernier bulletin de nouvelles.

«Ça peut sembler un peu paradoxal, mais vous avez plus d'information que moi», a-t-elle lancé aux médias. «Depuis quelques jours, moi, je suis au coeur des opérations. J'arrive chez moi, je prends ma douche, je m'assois dans un fauteuil et je regarde les réseaux de nouvelles continues.

Contrairement à ce que certains peuvent penser, écouter les nouvelles contribue à ma détente», conclut-elle.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer