Projets informatiques: Stéphane Bédard promet d'agir

Stéphane Bédard... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Stéphane Bédard

Photothèque Le Soleil

Partager

(Québec) Inquiet de la «situation très clairement préoccupante» dans la gestion des projets informatiques, le président du Conseil du trésor, Stéphane Bédard, veut agir sur quatre fronts «en même temps».

Les constats dressés par le Vérificateur général dans ses derniers rapports quant aux «manques de rigueur et de saine gestion» des projets informatiques gouvernementaux interpellent M. Bédard.

Avant Noël, le vérificateur s'est notamment dit «préoccupé» par la perte d'expertise à l'interne du gouvernement et par le peu de «libre concurrence» entre les entreprises qui soumissionnent pour les onéreux contrats. En 2011, le gouvernement du Québec avait pour 3,2 milliards $ de projets de plus d'un million en cours de réalisation.

«On est en train d'élaborer différents scénarios» pour récupérer l'expertise gouvernementale tout en respectant les contraintes budgétaires du Québec, explique le président du Conseil du trésor.

Un examen des pratiques est aussi réalisé pour s'assurer que l'équipe gouvernementale garde un oeil sur les projets, que les gestionnaires améliorent leur planification et que les fournisseurs ne puissent mener le jeu.

«On ne détournera pas la question», promet Stéphane Bédard.

Logiciel libre

Il y aura aussi des gestes posés quant à l'utilisation du logiciel libre au gouvernement, dit-il. Il s'agit de logiciels dont l'utilisation est permise sans devoir défrayer pour une licence d'exploitation. Une façon d'économiser pour Québec, selon certains. «Il n'y a rien de simple là-dedans, prévient M. Bédard. Le gouvernement précédent a fait des annonces, mais a laissé faire les choses. Si on veut aller de l'avant, il va falloir de l'action.»

Aujourd'hui, le syndicat de la fonction publique et parapublique (SFPQ) tient un point de presse pour formuler une «demande au gouvernement pour mettre un frein aux innombrables dépassements de coûts et retards importants dans les projets en technologie de l'information».

Fin janvier, la commission de l'administration publique, constituée de députés des différents partis, se penchera sur la question des projets en ressources informationnelles.

Un nouveau dirigeant principal de l'information, Jean-Marie Lévesque, a été nommé par le gouvernement péquiste. Un homme «apolitique» et d'une «probité» irréprochable, assure Stéphane Bédard.

La Coalition avenir Québec a déjà noté que M. Lévesque est issu de Revenu Québec, l'un des organismes où le vérificateur a identifié des lacunes en matière de gestion des ressources informatiques.

«C'est plus compliqué que ça, réplique M. Bédard. Toutes les questions pourront lui être posées en commission parlementaire.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer