Le 27e Parlement étudiant s'installe à l'Assemblée nationale

Léo Bureau-Blouin... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Léo Bureau-Blouin

Photo La Presse Canadienne

Partager

David Rémillard
Le Soleil

(Québec) Léo Bureau-Blouin, à 21 ans, aurait bien pu faire partie des 141 étudiants réunis à l'Assemblée nationale pour participer au 27e Parlement étudiant du Québec. Mais il en est plutôt le président d'honneur, une situation qui le conforte dans sa mission d'intéresser les jeunes à la politique.

Le 27e Parlement étudiant du Québec se déroule du 2 au 6 janvier à l'Assemblée nationale. Le député péquiste de Laval-des-Rapides, Léo Bureau-Blouin, a procédé hier à l'assermentation des apprentis politiciens de 18 à 25 ans qui s'échangeront pouvoir et opposition au cours des prochains jours.

Léo Bureau-Blouin a notamment assermenté Laurent Proulx, figure dominante des carrés verts lors du conflit étudiant alors que le jeune député était président de la Fédération étudiante collégiale du Québec. Le moment a causé quelques rires dans la salle. M. Bureau-Blouin n'a pas voulu commenter.

Élu plus jeune député de l'histoire à 20 ans le 4 septembre dernier, Léo Bureau-Blouin poursuit sa mission de motiver les jeunes à s'investir en politique à travers son rôle de président d'honneur. Selon lui, plus il y aura de jeunes candidats aux élections, plus il y en aura à l'Assemblée nationale. «Les jeunes sont élus dans la proportion qu'ils se présentent, croit-il. Je pense que la société québécoise est prête à avoir plus de jeunes en politique.»

Il ajoute que trop nombreux sont les jeunes qui ne foncent pas par peur d'être victimes de critiques négatives, voire «d'âgisme».

Selon l'adjoint parlementaire à la jeunesse, le conflit étudiant a sonné un réveil pour la politique chez les jeunes. M. Bureau-Blouin espère maintenant que l'engouement survive au Sommet sur l'enseignement supérieur. «Il ne faut pas que ce soit un éveil temporaire.» Ce dernier a précisé que le sommet, annoncé par son collègue et ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, aurait lieu à la «fin février.» Aucune date officielle n'est toutefois connue.

Léo Bureau-Blouin, député du Parti québécois, occupe, ironiquement, le poste de lieutenant-gouverneur du Parlement étudiant, soit de représentant de la reine d'Angleterre. Une situation qu'il n'a pas manqué de souligner. «Je suis le digne représentant de la reine au Parlement étudiant comme lieutenant-gouverneur. Vivement l'abolition de ce poste archaïque», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Bye Bye 2012

Victime des plaisanteries des auteurs du Bye bye 2012, Léo Bureau-Blouin a bien rigolé des sketchs présentés la veille du jour de l'An. «J'ai bien abordé ça. J'avais rencontré Louis Morissette et Véronique Cloutier et ils m'avaient prévenu», a-t-il confié, ajoutant que Charles Aznavour n'était pas son artiste favori.

Les 141 participants au Parlement étudiant du Québec se partageront opposition et pouvoir au cours des quatre prochains jours. Séparés entre bleus et rouges, les jeunes se mettront à la place de députés dans l'enceinte de l'Assemblée nationale. En équipe, ils se sont rencontrés régulièrement depuis un an pour élaborer six projets de loi, deux budgets et deux projets de livre, en plus d'une vingtaine de déclarations ministérielles.

Avec La Presse Canadienne

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer